René MAGRITTE et la mise en lumière du groupe Surréaliste Belge. 1945.

René MAGRITTE et la mise en lumière du groupe Surréaliste Belge. 1945.

2 500€

Lettre autographe signée à l’éditeur Alain Gheerbrant.

Une page in-4°. Bruxelles (1945/46)

Intéressante lettre relative à la mise en lumière du groupe Surréaliste Belge.

Description

René MAGRITTE (1898-1967)

Lettre autographe signée à l’éditeur Alain Gheerbrant.

Une page in-4°. Bruxelles (1945/46)

Intéressante lettre relative à la mise en lumière du groupe Surréaliste Belge.

« Cher Monsieur, Voici une photo de Marcel Marïen : « De Sorde à Lénine » que j’aimerais voir figurer dans votre n° de Vrille consacré au Surréalisme en Belgique. Paul Nougé vous envoie des textes. Hier, je vous ai expédié des textes et des photos. A bientôt de vos nouvelles j’espère et bien à vous. Magritte. »

 

Marcel Mariën (1920.1993) est un artiste surréaliste belge aux multiples facettes, écrivain, éditeur, photographe, cinéaste, créateur de collages et d’objets insolites. Il fut en 1979 le premier historien du Surréalisme en Belgique.

En 1935, il fréquente l’École populaire supérieure pour les travailleurs et rencontre dans une exposition deux tableaux de René Magritte. En 1936, il découvre les livres et les revues surréalistes et commence à écrire des poèmes dans leur esprit. En 1937, à Bruxelles, il rencontre René Magritte, puis Louis Scutenaire, Paul Nougé, et participe en septembre à une exposition surréaliste organisée par à Londres. Il y expose son premier objet, L’introuvable (titre donné par Magritte), ses lunettes, qu’il vient de casser, réduites à un seul verre et deux branches. Mariën participe très rapidement, avec Scutenaire et Nougé, à l’invention des titres des peintures de Magritte. En août 1943, il publie la première biographie de Magritte, et, en 1979, l’ouvrage de référence sur l’histoire du Surréalisme en Belgique. En 1983, Georgette Magritte lui intente un procès à la suite de la publication du Radeau de la mémoire, dans lequel il raconte ses aventures avec Magritte. Il meurt, en 1993, d’un cancer. Au cimetière de Schaerbeek, est gravée sur sa tombe une phrase extraite de l’un de ses derniers carnets : « Il n’y a aucun mérite à être quoi que ce soit ».

Paul Nougé (1895.1967) est un poète belge, instigateur et théoricien du Surréalisme en Belgique. En 1925, Nougé rencontre les surréalistes français : Aragon, Breton, Eluard et signe ainsi le tract La Révolution d’abord et toujours. Nougé, René Magritte, Goemans, Louis Scutenaire et E.L.T Mesens se rapprochant, l’automne 1926 marque l’ébauche de la constitution du groupe Surréaliste de Bruxelles à travers la confection de tracts communs.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “René MAGRITTE et la mise en lumière du groupe Surréaliste Belge. 1945.”