MENDES-FRANCE refuse de parler du Général de Gaulle.

MENDES-FRANCE refuse de parler du Général de Gaulle.

250€

Lettre tapuscrite signée au journaliste Paul Giannoli.

Paris. 29 septembre 1980.

Mendès France refuse de donner une interview sur le Général De Gaulle.

« J’ai déjà été interviewé, il y a longtemps et à plusieurs reprises, au sujet du Général De Gaulle et de mes relations avec lui. »

Description

Pierre MENDES FRANCE (1907.1982)

Lettre tapuscrite signée au journaliste Paul Giannoli.

Une page in-4° sur papier à son en-tête. Paris. 29 septembre 1980.

Mendès France refuse de donner une interview sur le Général De Gaulle.

« Cher Monsieur, en effet, conservé un très bon souvenir des conversations que nous avons eues lorsque vous avez publié, dans France-Soir, un article qui me concernait. Mais la situation est sensiblement différente aujourd’hui. Comme vous avez pu le remarquer, j’ai refusé, depuis plusieurs années déjà, toutes les demandes d’interviews qui m’ont été faites, aussi bien par la presse que par la télévision (…) je ne peux pas accepter votre demande et j’espère que vous ne m’ne tiendrez pas rigueur. J’ai déjà été interviewé, il y a longtemps et à plusieurs reprises, au sujet du Général De Gaulle et de mes relations avec lui. Peut-être pourriez vous trouver dans les archives de la télévision de précédentes interviews. Dans ce cas, je vous autorise naturellement à les utiliser, à condition toutefois de préciser qu’il s’agit d’un document d’archives… »

Nommé par Charles De Gaulle, en 1943, commissaire aux finances, dans le Comité français de la libération nationale d’Alger, Mendès France représenta la France à la conférence de Bretton-Woods, avant de devenir ministre de l’Économie nationale du Gouvernement Provisoire de la République Française en septembre 1944.

Frappé par la maladie, Pierre Mendès France prit ses distances avec la vie politique française après 1972. Il soutint néanmoins François Mitterrand lors de l’élection présidentielle de 1981 et fut particulièrement ému lors de l’investiture du président socialiste.