Maurice PAPON commente la démission de Charles de Gaulle.

Maurice PAPON commente la démission de Charles de Gaulle.

1 500€

Lettre signée, avec apostille autographe.

Une page in-4° sur papier à en-tête de l’Assemblée Nationale. Paris. 2 mai 1969.

Très intéressante lettre relative à la démission du Général de Gaulle et à la candidature de Georges Pompidou à la présidence de la République.

Description

Maurice PAPON (1910.2007)

Lettre signée, avec apostille autographe.

Une page in-4° sur papier à en-tête de l’Assemblée Nationale.

Paris. 2 mai 1969.

Intéressante lettre relative à la démission du Général de Gaulle et à la candidature de Georges Pompidou à la présidence de la République.

« Madame, Le retrait du Général de Gaulle est pour nous tous un chagrin. Mais parce qu’il n’a cessé depuis trente ans d’être notre conscience, le Général de Gaulle ne cessera d’inspirer notre conduite et nos actions. Cette fidélité nous dicte le courage dans l’instant même où il nous quitte. A peine avez-vous livré le combat d’hier que s’ouvre aujourd’hui un combat nouveau. Le mouvement a décidé unanimement de soutenir la candidature de Georges POMPIDOU. L’unité et la cohésion que nous manifestons en cette grave occasion est un acte d’une profonde signification, face aux jeux politiques qui recommencent et qui étaient prévisibles. Cette comparaison suffit à elle-même et nous dispense de toute amertume et de tout sentiment de revanche. Bien au contraire et comme au mois de juin dernier, nous devons, en dehors de tout esprit de parti, nous ouvrir à tous ceux quels qui soient, qui répudient le communisme ; c’est d’ailleurs dans cette perspective que le candidat que nous soutenons oriente son action et dicte la nôtre pour assurer son élection à la magistrature suprême. L’audience de Georges POMPIDOU est grande dans le pays et sa popularité certaine. Nous nous concerterons dès que possible pour arrêter ensemble les modalités de la campagne qui, selon du vœu du candidat lui-même, sera empreinte de sobriété. Au demeurant, si elle doit être conduite sans morgue, elle doit l’être aussi sans complexe : En effet les chiffres du Référendum du 27 avril 1969, pour être bien appréciés, doivent être rapportés notamment aux chiffres du premier tour des élections législatives de 1968. Cette comparaison souligne la stabilité du corps électoral de notre circonspection, en dépit de la vive campagne de « non » qui a été menée de toutes parts. Je dirais même que le département du Cher dans son ensemble a bien résisté au courant qui s’est manifesté à l’occasion de cette consultation référendaire et témoigne que nos efforts n’ont pas été vains. Je vous remercie encore une fois de votre dévouement et particulièrement nos afficheurs qui ont donné beaucoup de leur personne. Je compte sur vous pour demain. A bientôt. En toute confiance. Avec mes respectueux hommages. Maurice PAPON. »

Condamné en 1988 pour complicité de crimes contre l’humanité concernant des actes (l’organisation de la déportation vers les camps de la mort des Juifs de la région) commis quand il était secrétaire général de la préfecture de Gironde, entre 1942 et 1944, Maurice Papon mena, après la guerre, une carrière de haut fonctionnaire qui l’emmena jusqu’aux maroquins ministériels.

Il fut rattrapé par son passé ignoble, en 1981, à la suite d’un article du Canard Enchainé paru entre les deux tours de l’élection présidentielle, alors qu’il était Ministre du budget du gouvernement Barre.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Maurice PAPON commente la démission de Charles de Gaulle.”