Winston CHURCHILL – Historique lettre sur son passage au parti ennemi en 1904.

Winston CHURCHILL – Historique lettre sur son passage au parti ennemi en 1904.

Vendu

Lettre autographe signée à Mr Garnett.

Quatre pages in-8° en anglais, sur papier à en-tête du Blenheim Palace. 5 avril 1904.

Très rare et importante lettre du jeune Churchill en pleine tractation partisane tandis qu’il s’apprête à changer de parti politique, pour rejoindre l’opposition.

« Le but est que je sois nommé par la Ligue de Libre Echange en tant que candidat indépendant… »

Rupture de stock

Description

Sir Winston CHURCHILL (1874.1965)

Lettre autographe signée à Mr Garnett.

Quatre pages in-8° en anglais, sur papier à en-tête du Blenheim Palace. 5 avril 1904.

Très rare et importante lettre du jeune Churchill en pleine tractation partisane tandis qu’il s’apprête à changer de parti politique, pour rejoindre l’opposition.

« Confidentiel. Cher M. Garnett, La proposition m’a été faite par M. Lamb, le Président de l’Association Libérale de la Division Centrale, et dont le but est que je sois nommé par la Ligue de Libre Echange en tant que candidat indépendant de la Ligue ; mais que le Parti Libéral devait être favorable à ma candidature et déclarer en premier lieu qu’il ne s’opposerait pas à moi, pour finalement rassembler l’ensemble des ressources de l’organisation pour m’aider. M. Lamb a également été en mesure de me confirmer qu’aucune opposition travailliste ne serait à prévoir. J’ai pensé que cette suggestion méritait une grande considération et je n’ai pris, en conséquence, aucune mesure supplémentaire concernant Sheffield Central et Birmingham Central – les deux districts m’ayant fait des propositions similaires de candidatures. Est-ce que vous considéreriez, dans l’éventualité de mon mandat dans l’Association Conservative d’Oldham suite aux élections postérieures aux vacances de Pâques, que la Ligue de Libre Echange, en l’absence de tout autre candidat, soutiendrait ma candidature. »

 

 

Version originale :

« Confidential. Dear Mr Garnett, The proposal was to me by Mr Lamb, the President of the Liberal Association of the Central Division, and was to the effect that I should be nominated by Free Trade League as a non-party Free Trade candidate ; but that the Liberal party in the division should view my candidature with favour, declare at first that they would not oppose me, and in the end bring the whole ressources of their organisation to my assistance. Mr Lamb was also in a position to say that no Labour opposition would be forthcoming. I thought this suggestion well worth consideration and have in consequence taken no further steps to press matters in regard to Central Sheffield or Central Birmingham, both of this places have tendered me similar non party invitations. Will you also consider whether in the event of my challenge to the Oldham conservative Association resulting in a by election after the Easter recess, the Free Trade League, in the absence of every other Free Trade Candidate, would support my candidature. Yours sincerely. Winston. S. Churchill. »

 

 

Jeune élu de la Chambre du Parlement britannique, Churchill s’associe à une faction du Parti Conservateur dirigée par Lord hugh Cecil. De 1903 à 1905, le pays traverse une phase lors de laquelle les conservateurs préconisent une politique protectionniste basée sur la préférence impériale et se heurtent à l’opposition des libéraux. Churchill, iconoclaste, se fait dès lors porte-parole du Libre-Echange et en mars 1904, attaque une loi protectionniste sur le sucre. Son discours est remarqué par le chef du parti libéral  qui lui envoie une invitation qu’il accepte. Churchill décide, à la Pentecôte 1904,  de quitter son parti et de rejoindre les bancs du Parti Libéral ; ce qui fit logiquement scandale.

En décembre 1905, les libéraux renversent le gouvernement. Henry Campbell-Bannerman devient Premier Ministre et nomme Churchill Sous-Secrétaire d’Etat aux Colonies, avec pour mission de s’occuper principalement de l’Afrique du Sud après la guerre des Boers.

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Winston CHURCHILL – Historique lettre sur son passage au parti ennemi en 1904.”