Sir Winston CHURCHILL (1874.1965)

Lettre autographe signée au ministre et député français Louis Loucheur.

Deux pages in-8° en anglais. (Paris). 10 février 1924.

 

« Je prévois des changements considérables des deux côtés de la Manche dans un proche avenir. »

Belle lettre de Churchill – alors sans mandat – invitant Loucheur à un dîner informel (il indique tout de même le dress code « short coats black ties« ) mais dont on devine les discussions diplomatiques et politiques telles que suggérées par le futur Prime Minister.

———————————————————————-

 

 « Mon cher Loucheur, Ma femme et moi espérons vous recevoir ainsi que Madame Loucheur ici pour le dîner à 20h30. Ce sera plus calme ici qu’au café et nous pourrons parler librement. Crewe qui devait venir est malheureusement contraint de rester à la maison avec sa femme qui se remet lentement d’une forte crise de grippe, et nous a suppliés de vous présenter ses excuses. Nous serons donc à quatre. Vestes courtes et cravates noires. J’ai bien hâte de vous revoir ; dans la mesure où je prévois des changements considérables des deux côtés de la Manche dans un proche avenir. Avec tous mes bons voeux. Croyez-moi sincèrement vôtre. Winston S. Churchill. »

 

Version originale : « My dear Loucheur, My wife & I hope to receive you & Madame Loucheur here for dinner at 8.30. It will be quieter here than at café & we can talk freely. Crewe who was coming is unhappily forced to stay at home with his wife who is slowly recovering from a sharp attach of influenza, & has begged us to make his excuses to you. So we shall be à quatre. Short coats & Black ties. I am much looking forward to seeing you again ; for I apprehended considerable changes on both sides of the Channel in the near future. With all good wishes. Believe me yours sincerely. Winston S. Churchill. » 

 

———————————————————————-

 

 

  • L’effondrement du parti libéral et du gouvernement de Lloyd George éloigna Winston Churchill du Parlement de 1922 à 1924. Réélu comme député conservateur en octobre 1924, il devint chancelier de l’Échiquier du gouvernement de Stanley Baldwin en novembre 1924. (1924-1929).

 

  • Ancien polytechnicien et ingénieur, Louis Loucheur (1872-1931) fut député et secrétaire d’État puis ministre en charge des questions d’armement, entre 1916 et 1918, puis ministre de la Reconstitution industrielle, jusqu’en 1920. Il fut le principal conseiller économique de Clemenceau à la conférence de Paris en janvier 1919, pour la négociation du traité de Versailles, et intervint directement dans les discussions avec David Lloyd George. Il occupa par la suite plusieurs fonctions ministérielles, en parallèle de sa carrière de député du Nord : Ministre des Régions libérées (16 janvier 1921 au 15 janvier 1922), Ministre du Commerce, de l’Industrie, des Postes et Télégraphes au printemps 1924, Ministre des Finances (du 28 novembre 1925 au 9 mars 1926), de nouveau Ministre du Commerce et de l’Industrie (du 19 juillet au 23 juillet 1926, Ministre du Travail et de la Prévoyance Sociale (du 1er juin 1928 à février 1930, et Ministre de l’Économie nationale (du 13 décembre 1930 au 27 janvier 1931). Très impliqué dans les questions de logements sociaux d’après-guerre et de la résolution de conflits dans le monde du travail, il était par ailleurs amateur d’art et collectionneur (proche de Thadée Natanson, le co-fondateur de La Revue Blanche) et très engagé au niveau européen dans la droite ligne d’Aristide Briand (il est l’un des plus actifs promoteurs des idées et projets de construction économique européenne des années 1920).

 

  • Robert Offley Ashburton Crewe-Milnes, Lord Crewe (1858-1945), mentionné dans cette lettre, était alors ambassadeur de la couronne britannique en France (1922-1928). Il avait épousé en grande pompe la jeune Lady Margaret Primrose en 1899.

 

Formulaire de contact

Nouveautés