Sir Winston CHURCHILL (1874.1965)

Lettre signée, avec apostilles autographes, à la Comtesse Greffulhe. 

Un page in-4°, en anglais,  sur papier à l’en-tête de sa demeure de Chartwell.

Chartwell. 27 mai 1947. Trou de classeur en coin supérieur gauche.

Après les années de guerre, Churchill, retiré en son manoir de Chartwell, décline l’invitation aux accents proustiens de la Comtesse Greffulhe à venir découvrir les lieux parisiens où séjourna sa mère.

“Dear Countess Greffulhe, Your letter reached me only a few days ago. I am indeed honoured that you should have invited me to visit your house where my mother stayed in Paris. You will I am sure understand, however, that the short time which I am able to spare for occasional visits to Paris is not, unfortunately, at my disposal. I regret therefore that I am unable to accept your hospitality. Nevertheless, I appreciate your kindness in asking me. Yours sincerely. W. S. Churchill.”

_________________________________

Version française : « Chère Comtesse Greffulhe, Votre Lettre m’est parvenue il y a quelques jours seulement. Je suis vraiment honoré que vous m’ayez invité à visiter votre maison où ma mère a séjourné à Paris. Vous comprendrez cependant, j’en suis sûr, que le peu de temps dont je dispose pour des visites occasionnelles à Paris n’est malheureusement pas à ma disposition. Je regrette donc de ne pouvoir accepter votre hospitalité. Néanmoins, j’apprécie votre gentillesse de me demander. A vous sincèrement. W. S. Churchill. »

_________________________________

  

La comtesse Greffulhe (1860.1952) inspira à Marcel Proust le personnage de la duchesse de Guermantes.

Formulaire de contact

Nouveautés