CHURCHILL Winston – Lettre signée.

CHURCHILL Winston – Lettre signée.

1 800€

Lettre dactylographiée signée à Mme Hayward, Directrice de la Soho Gallery.

Une page in-12° sur papier à en-tête « Prime Minister. 10 Downing Street ».   Londres. 12 décembre 1954.

Charmante lettre relative aux amours picturales et impressionnistes de Churchill.

Description

Winston CHURCHILL (1874.1965)

Lettre dactylographiée signée à Mme Hayward, Directrice de la Soho Gallery.

Une page in-12° sur papier à en-tête « Prime Minister. 10 Downing Street ».   Londres. 12 décembre 1954.

Charmante lettre relative aux amours picturales et impressionnistes de Churchill.

« Dear Mrs Hayward, I am indeed obliged to the directors of the Soho Gallery for presenting me with such a fine Renoir print for my birthday. I shall hang it on one of my walls where it may be admired. Thank you so much. Yours very truly. »

« Chère Madame Hayward, Je sais gré à tous les Directeurs de la Galerie Soho de m’avoir offert cette belle impression de Renoir pour mon anniversaire. Je vais l’accrocher à l’un de mes murs où elle pourra être admirée. Merci infiniment. »

Nous connaissons la passion de Churchill pour la peinture. Il commence à s’y adonner après sa démission en tant que Premier Lord de l’Amirauté en 1915 afin de vaincre sa dépression qu’il appelait le Black Dog. Les thèmes sont des paysages anglais mais aussi des scènes du front de Flandres. Par la suite, il peint de nombreux paysages impressionnistes durant ses séjours sur la Côte d’Azur. Il exposa à Paris en 1921, à la galerie Drouet sous le pseudonyme de Charles Morin et publia, la même année, un petit livre, « Painting as a Pastime ».

C’est après les élections générales de 1951 que Churchill redevient Premier ministre pour la dernière fois. Son troisième gouvernement, après celui de la guerre et le bref gouvernement de 1945, dure jusqu’à sa démission en 1955. En juin 1953, à l’âge de 78 ans, il est victime d’un accident vasculaire cérébral alors qu’il se trouve au 10 Downing Street. Dans les années qui suivent cependant, il doit admettre la nécessité de ralentir ses activités physiques et intellectuelles, et décide finalement de prendre sa retraite en 1955, date à laquelle il est remplacé au poste de Premier Ministre par Anthony Eden.