Victor HUGO pleure, auprès de George SAND, la mort de son épouse Adèle.

Victor HUGO pleure, auprès de George SAND, la mort de son épouse Adèle.

3 000€

Lettre autographe signée à George Sand.

Très émouvante lettre de Hugo, signée deux fois, remerciant George Sand de ses condoléances suite à la mort de son épouse Adèle Foucher Hugo.

«…Vous êtes dans la gloire, elle est dans la lumière… »

Description

Victor HUGO (1802.1885)

Lettre autographe signée à George Sand.

Une page ½ in-8° sur papier de deuil.

(Bruxelles). 3 septembre (1868).

Très émouvante lettre de Hugo, signée deux fois, remerciant George Sand de ses condoléances suite à la mort de son épouse Adèle Foucher Hugo.

« O grand cœur, oui, pleurez ce grand cœur. Vous êtes dans la gloire, elle est dans la lumière. Je baise vos mains. V.H. »

Adèle Foucher Hugo succomba le 27 août 1868, à Bruxelles, d’une congestion cérébrale. Elle est enterrée à Villequier, auprès de Léopoldine, fille aînée du couple Hugo, tragiquement disparue en 1843. Victor Hugo, exilé, proscrit, ne pourra suivre le cercueil de son épouse que jusqu’à la frontière franco-belge.

Le 30 août George Sand avait écrit au grand homme ces mots : « Mon cœur a été avec le vôtre durant ces jours amers, épreuve bien grande d’un grand courage. Que peut-on vous dire, à vous, que votre âme ne vous dise plus et mieux ? On peut seulement vous dire que plus le malheur vous frappe, plus on vous respecte et vous aime. G. Sand »

Hugo remit notre présente lettre à Paul Meurice à l’attention de George Sand, ainsi qu’en témoigne la correspondance Hugo : « Demain Charles et Victor enverront les détails intimes que désire M. de St-Victor ; sitôt l’article paru, je lui écrirai. Dites-le lui, mon doux ami, et en attendant dites-lui combien sa lettre m’a touché. Voulez-vous transmettre ce mot à Mme George Sand. Vos admirables paroles de Villequier sont reproduites par tous les journaux belges. Je vous envoie mon vieux cœur navré qui vous aime. »

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Victor HUGO pleure, auprès de George SAND, la mort de son épouse Adèle.”