Victor HUGO –  » Du jour où j’ai quitté la France, j’ai vu clairement l’éternité de l’exil. « 

Victor HUGO –  » Du jour où j’ai quitté la France, j’ai vu clairement l’éternité de l’exil. « 

Vendu

Lettre autographe signée à Eugène Pelletan.

Magnifique lettre du grand homme évoquant son exil, ses séances de spiritismes, et le livre de son ami.

« La vie a des côtés sévères, et, du jour où j’ai quitté la France, j’ai vu clairement l’éternité de l’exil. »

Rupture de stock

Description

Victor HUGO (1802.1885)

Lettre autographe signée à Eugène Pelletan.

Une page in-8°. Adresse. Hauteville-House. 6 mars (1858).

« La vie a des côtés sévères, et, du jour où j’ai quitté la France, j’ai vu clairement l’éternité de l’exil. »

Magnifique lettre du grand homme évoquant son exil, ses séances de spiritismes, et le livre de son ami.

« Vos Rois philosophes sont un de vos plus beaux livres. Il n’y a pas là une page qui ne serve le progrès et qui ne fasse sortir du passé la lumière de l’avenir. Je vous remercie de m’avoir envoyé ce noble et utile ouvrage, si magistral de style et de pensée. Je vis de plus en plus dans la communion mystérieuse avec les généreux esprits et les grandes intelligences, avec vous autres, les philosophes et les poëtes, et cela m’est doux et bon ; car la vie a des côtés sévères, et, du jour où j’ai quitté la France, j’ai vu clairement l’éternité de l’exil. Je vous suis reconnaissant des excellentes heures que je passe avec vos livres profonds et puissants. Je vous serre la main. Victor Hugo. »

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Victor HUGO –  » Du jour où j’ai quitté la France, j’ai vu clairement l’éternité de l’exil. « ”