VERLAINE Georges – Le fils défendant la mémoire de son père.

VERLAINE Georges – Le fils défendant la mémoire de son père.

Vendu

Lettre autographe signée à Henry Carton de Wiart.

Je suis en procès avec la maison Vanier, qui a publié sans traité ni autorisation l’ouvrage Invectives, qui a fait tant de mal à la mémoire de mon père.

Rupture de stock

Description

Georges VERLAINE (1871.1926)

Lettre autographe signée à Henry Carton de Wiart.

Deux pages in-12°. Paris. 26 février 1897.

« Cher Monsieur, Je profite du voyage de Monsieur Cazals, un ancien ami de mon père, membre du comité pour le monument de mon père par lequel il est envoyé en Belgique, pour vous faire remettre le dernier volume posthume intitulé « Chair ». Je suis en procès avec la maison Vanier, qui a publié sans traité ni autorisation l’ouvrage Invectives, qui a fait tant de mal à la mémoire de mon père. De plus, je n’ai pas pu me faire rendre de comptes exacts, aussi vais-je tacher de faire annuler les traités. Veuillez me rappeler au bon souvenir de M. l’abbé Moeller, et de Monsieur Pol Demade. Croyez en l’assurance, Monsieur, de ma profonde reconnaissance, pour tous les bons conseils que vous avez bien voulu me donner lors de ma présence à Bruxelles. »

Le comte Henry Carton de Wiart (1869.1951), écrivain, avocat, et homme politique belge fut l’un des instigateurs de la tournée de conférences donnée par Verlaine en Belgique.

Auteur de plusieurs romans historiques et ouvrages autobiographiques, Wiart fit partie en 1920 des premiers membres de l’Académie royale de Langue et de Littérature française de Belgique, et le restera pendant 31 ans jusqu’à sa mort le 6 mai 1951.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “VERLAINE Georges – Le fils défendant la mémoire de son père.”