TALLEYRAND et les préparatifs de la Campagne d’Austerlitz.

TALLEYRAND et les préparatifs de la Campagne d’Austerlitz.

Vendu

Lettre signée à Edouard Bignon.

Deux pages ½ in-folio. Paris. 19 Fructidor An XIII. 6 septembre 1805.

Remarquable lettre relative aux préparatifs de la campagne d’Austerlitz, dans laquelle Talleyrand transmet les ordres de Napoléon de voir le passage de Bernadotte facilité.

Description

Charles-Maurice de TALLEYRAND (1754.1838)

Lettre signée à Edouard Bignon.

Deux pages ½ in-folio. Paris. 19 Fructidor An XIII. 6 septembre 1805.

Remarquable lettre relative aux préparatifs de la campagne d’Austerlitz, dans laquelle Talleyrand transmet les ordres de Napoléon de voir le passage de Bernadotte facilité.

« Vous devez recevoir, Monsieur, et peut-être lorsque cette dépêche vous sera remise par le courrier qui doit la porter en toute diligence, aurez-vous reçu une lettre de M. le Maréchal Bernadotte, vous annonçant qu’il se rend en France avec l’armée d’Hanovre en traversant l’Allemagne et vous invitant à demander que le passage lui soit accordé par la Hesse électorale. Dès que vous aurez reçu cette lettre de M. le Maréchal Bernadotte, vous passerez sur le champ à la Cour de Cassel, tous les officiers nécessaires pour que le dit passage soit accordé. Vous ferez connaître que M. le Maréchal Bernadotte se rend en France par Wurtzbourg. Vous direz que ce mouvement de l’armée d’Hanovre ne se fait point dans des vues et pour un but hostile, et que le continent étant encore en paix, la neutralité de l’électorat ne saurait être compromise par la marque de déférence que l’Empereur attend de lui ; que le rappel de l’armée d’Hanovre est seulement une mesure commandée par la prudence dans un moment où l’Autriche réunit tant de troupes dans le Tyrol et qu’il est alors tout simple que toutes les forces françaises se réunissent et se concentrent sur le Haut-Rhin. Le ton de votre note doit être celui de la confiance et de l’amitié. Si l’électeur faisait des difficultés, comme l’intention de Sa Majesté n’est pas que, quelque soit la volonté de la Cour de Cassel, M. le Maréchal Bernadotte soit retardé d’un jour, vous ferez comprendre verbalement en termes très modérés et très circonspects que le Maréchal Bernadotte ne pouvant pas ralentir sa marche, sera tel jour en tel endroit et tel jour en tel autre. Vous ajouterez qu’on exigera rien des habitants et que ce qu’ils auront fourni leur sera bien payé et le sera comptant. Vous informerez sans délai M. le Maréchal Bernadotte, soit du consentement de l’électeur s’il le donne, soit de son refus, pour que, dans ce dernier cas, M. le Maréchal passe outre, mais en prenant les précautions qu’il jugera convenables. Tels sont, Monsieur, les ordres que Sa Majesté m’a chargé de vous transmettre. Je ne doute pas que vous ne les exécutiez avec votre zèle, votre promptitude et votre habileté ordinaires. »

Le baron Louis Pierre Édouard Bignon (1771.1841), fut accrédité à Cassel comme Ministre plénipotentiaire près de l’électeur de Hesse.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “TALLEYRAND et les préparatifs de la Campagne d’Austerlitz.”