Suzanne VALADON (1865-1938)

Lettre autographe signée au critique d’art Adolphe Tabarant

Une page ½  in-8° sur bi-feuillet à bords effrangés.

S.l., lundi 15 février 1926.

Ratures, ajouts et corrections. Orthographe fantaisiste. Belle signature.

« Couleurs que nous nous servions Utrillo et moi (…) Bleu, jaune de chrome, vermillon, laque garance foncée, blanc de zinc »

Très belle lettre du peintre Suzanne Valadon à un critique et ami, dans laquelle elle livre le détail des couleurs préparées et utilisées par elle et son fils Maurice Utrillo, pour leurs tableaux.

« Mon cher Tabarant, Ne vous ayant pas rencontré comme je l’espérais samedi chez Berneihm [sic], je vous laisse la désignation des couleurs que nous nous servions Utrillo et moi à cette époque ; couleurs que nous faisions nous-mêmes et qui étaient bleu, jaune de chrome, vermillon, laque garance foncée, blanc de zinc (toujours). Voilà, mon cher Tabarant ; avec le plaisir de vous avoir bientôt à déjeuner avec nous, recevez de nous trois Utrillo, Utter, et de moi, notre bonne et vieille amitié. Suzanne Valadon ».

_______________________________________________________________________

André Utter (1886-1948), peintre français, fut le second mari de Suzanne Valadon. Tout d’abord ami d’Utrillo, il rencontre Valadon, devient son modèle et l’épouse malgré leurs vingt ans d’écart. Quant à Bernheim jeune, il était son galeriste depuis 1924.

Tabarant (1863.1950), ami fidèle de la famille Valadon-Utrillo ne cessa d’écrire et de promouvoir leurs talents. En 1926, il publie une volumineuse monographie consacrée à Utrillo.

Il prononça une allocution émouvante aux obsèques de Suzanne Valadon, sa « bien chère amie », devant l’église Saint-Pierre de Montmartre, en avril 1938.

Formulaire de contact

Nouveautés