Serge GAINSBOURG – Manuscrit autographe – « En relisant ta lettre »

Serge GAINSBOURG – Manuscrit autographe – « En relisant ta lettre »

30 000€

Manuscrit autographe. « En relisant ta lettre »

Précieux manuscrit de l’une des plus célèbres et cyniques chanson du jeune Serge Gainsbourg, symbole de sa personnalité, de son œuvre et de sa poésie.

En relisant ta lettre je m´aperçois que l´orthographe et toi, ça fait deux

Description

Serge GAINSBOURG (1928.1991)

Manuscrit autographe. « En relisant ta lettre »

Deux pages in-4° à l’encre noire sur un feuillet de papier vélin. Slnd (1961)

Précieux manuscrit de l’une des plus célèbres et cyniques chanson du jeune Serge Gainsbourg, symbole de sa personnalité, de son œuvre et de sa poésie.

Ce séducteur blasé qui relit la lettre pathétique que lui adresse sa conquête au bord du suicide, en relevant froidement toutes les fautes d’orthographe qu’elle contient a quelque chose du Valmont des Liaisons dangereuses.

En relisant ta lettre je m´aperçois que l´orthographe et toi, ça fait deux

 

C´est toi que j´aime

Ne prend qu´un M

Par-dessus tout

Ne me dis point

Il en manque un

Que tu t´en fous

Je t´en supplie

Point sur le i

Fais-moi confiance

Je suis l´esclave

Sans accent grave

Des apparences

C´est ridicule

C majuscule

C´était si bien

Tout ça m´affecte

Ça c´est correct

Au plus haut point

Si tu renonces

Comme ça s´ prononce

À m´écouter

Avec la vie

Comme ça s´écrit

J´en finirai

Pour me garder

Ne prend qu´un d

Tant de rancune

T´as pas de cœur

Y a pas d´erreur

Là, y en a une

J´en mourirai

N´est pas français

N´ comprends-tu pas?

Ça s´ra ta faute

Ça s´ra ta faute

Là, y en a pas

Moi, j´ te signale

Que gardénal

Ne prend pas d´e

Mais n´en prends qu´un

Cachet, au moins

N´en prends pas deux

Ça t´ calmera

Et tu verras

Tout r´tombe à l´eau

L´ cafard, les pleurs

les peines de cœur

o, e dans l´eau

 

 

En relisant ta lettre (dont il composa également la musique) fut déposée à la Sacem le 25 janvier 1961. Elle figure sur le troisième album du chanteur L’Etonnant Serge Gainsbourg, sur lequel on trouve également La Chanson de Prévert.

 Ce texte est un parfait exemple du cynisme et de la misogynie dont pouvait faire preuve Serge Gainsbourg, de son humour féroce et noir qui introduisit un ton nouveau dans la chanson française.

La vision peu flatteuse de la femme qui se dégage de ce texte n’empêchera pas Barbara de le reprendre en 1969.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Serge GAINSBOURG – Manuscrit autographe – « En relisant ta lettre »”