SAINT-LAURENT Yves – Dessin original.

SAINT-LAURENT Yves – Dessin original.

3 500€

Dessin original.

Croquis de robes pour la pièce Cher Menteur.

Feutre noir, mine de plomb et de crayons de couleurs sur papier Canson.

Description

Yves SAINT-LAURENT (1936-2008)

Dessin original.

Croquis de robes pour la pièce Cher Menteur.

Feutre noir, mine de plomb et de crayons de couleurs sur papier Canson.

Cachet au dos « Collection Hector Pascual ».

Dessin de très grandes dimensions : 37 x 46 cm.

Cher Menteur est une Comédie épistolaire de l’écrivain américain Jérome Kilty, écrite à partir des correspondances de deux amoureux célèbres : le dramaturge irlandais, George Bernard Shaw et l’actrice anglaise, Mrs Campbell. Ce texte fut adapté en français par Jean Cocteau, et la pièce fut crée à Paris le 25 septembre 1980, au Théâtre de l’Athénée, avec Edwige Feuillère et Jean Marais dans les deux rôles principaux. Yves Saint Laurent dessina et fit réaliser dans ses ateliers les costumes de scène d’Edwige Feuillère. Hector Pascual l’assista pour la scénographie. En souvenir de leur collaboration, YSL lui offrit trois carnets de croquis sur papier Canson, consacrés aux robes dessinées pour l’occasion. 

Hector Pascual (1928.2014) fut le conservateur des collections de la Fondation Pierre Bergé – Yves St Laurent de 1981 à 2009. C’est lors de la préparation de la revue « Zizi je t’aime » au Casino de Paris en 1972, qu’il fait la connaissance d’ Yves St Laurent. Dès lors, il sera pendant 10 ans l’assistant d’YSL, pour la réalisation de costumes dans des pièces de J. Cocteau comme l’Aigle à deux têtes ou Cher menteur. En 1981, YSL le nomme conservateur des collections de sa maison de couture, au sein du Centre de Documentation Yves Saint Laurent. Entre les deux hommes, l’entente fut parfaite. À la profonde admiration que lui voue Pascual, Saint Laurent répond par de multiples témoignages de son affection, comme en témoigne la présente lettre.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “SAINT-LAURENT Yves – Dessin original.”