René MAGRITTE (1898.1967)

Carte postale autographe signée à Rose Capel.

Une page in-12° oblongue au verso d’une reproduction de son tableau Anne-Marie.

[Bruxelles] 24 janvier 1962. Enveloppe autographe.

Magritte témoigne de son rejet des peintures religieuses.

 

« Chère Madame, Vous m’apprenez n’avoir pas reçu de réponse à votre précédente lettre. Je vous ai pourtant écrit à son sujet. Il reste à croire que ma réponse s’est perdue ne je sais où [sic] et j’espère qu’il n’en sera pas de même avec la présente. Au sujet de la peinture soi-disant religieuse dont vous me parliez, je ne puis que redire que son succès populaire témoigne bien qu’elle appartient à ce genre de produits qui conviennent à satisfaire –  voire à susciter – un goût plus que douteux. Je n’en suis pas fâché comme vous paraissez le regretter. Il en est ainsi et je n’ai pas le sentiment que l’on puisse y rien changer, ni que cela doive changer. Car il est innocent de penser que l’on puisse apporter des changements tels que le mal serait remplacé par le bien – et c’est cela qui importerait essentiellement et non ce qui équivaudrait à changer seulement les choses de places. J’ai reçu de vos nouvelles avec plaisir ; j’aimerais voir l’Argentine mais je crains que cela pose trop de problèmes faciles pour beaucoup mais insolubles pour moi. »

Formulaire de contact

Nouveautés