René CHAR – « J’ai toujours été un homme d’orages.»

René CHAR – « J’ai toujours été un homme d’orages.»

Vendu

Lettre autographe signée à Joë Bousquet.

Magnifique et poétique lettre de René Char éprouvé par sa séparation amoureuse.

« J’ai toujours été un homme d’orages.»

Rupture de stock

Description

René CHAR (1907.1988)

Lettre autographe signée à Joë Bousquet.

Deux pages in-4°. L’Isle-sur-Sorgue. 15 octobre 1949.

« J’ai toujours été un homme d’orages.»

Magnifique et poétique lettre de René Char éprouvé par sa séparation amoureuse.

 

«Mon très cher ami, J’ai tenu dans mes mains d’abord un long moment ce tellement poignant exemplaire de « Meneur de lune » puis je l’ai ouvert et lentement comme une marche sur une terre religieuse, votre main dans la mienne, je vous ai suivi. Je vous embrasse et je regarde autour de moi avec vos yeux ce matin le morceau de ma vie qui vient de s’écouler depuis un mois, rude entre tous, au point d’avoir songé n’en éprouver jamais la fin autrement que par des moyens qui vous fixent dans le vide, à jamais. Vous êtes le seul à qui j’ai le courage d’écrire cela, et, l’envie, car je ne sais pas me confier, même aux meilleurs. J’ai toujours été un homme d’orages. Toujours à battre contre mon cœur, le beau moyen d’abolir ce cœur, de le céder à la simplicité. Fils de rocher j’avais cru, de rocher qui respire, à 40 ans la morale m’étouffe et l’impossible s’empare de moi avec une apparence de réel, une exigence hallucinée. J’ai toujours miraculeusement mal vécu, jouant toujours volontaire contre mes propres atouts. L’épreuve est venue sous les traits d’un amour partagé mais invivable, absolu mais insoluble, un amour de cimes mais brisé par le flots des devoirs déjà tracés.J’aime et je suis aimé, cependant c’est le glas. Je vous écris car vous, vous savez ce qu’il coûte de vivre et de serrer des liens autour du cou des heures ! Vous allez oublier, je vous prie, tout cela et ne m’en point parler si vous m’écrivez encore. Il m’a été bon de vous donner mon silence, ce silence qui pour la première fois se défait, se traduit et passe dans l’affection d’un homme que j’admire et à qui je l’ai peu dit. Merci d’être là pour l’essentiel, la nuit même de l’essentiel. Je vais continuer ma moisson de pierres comme par le passé car je n’ai que le sens du perpétuel et non de l’éternel. Je vous aime beaucoup Joë Bousquet l’Indispensable. Nos ailes vont côte à côte et l’azur leur est fidèle. René Char. »

 

Char divorça d’avec son épouse Georgette Goldstein le 9 juillet 1949.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “René CHAR – « J’ai toujours été un homme d’orages.»”