Pierre SOULAGES – « Il me tarde de retrouver la peinture. »

Pierre SOULAGES – « Il me tarde de retrouver la peinture. »

3 500€

Lettre autographe signée à Jean Leymarie.

Superbe lettre de Soulages en voyage en Asie après son exposition à la Kootz Gallery de New York, évoquant sa rencontre avec M. Schapiro puis sa découverte des temples d’Angkor.

« Il me tarde de retrouver la peinture. »

Description

Pierre SOULAGES (1919-)

Lettre autographe signée à Jean Leymarie.

Deux pages ½ in-4° sur papier pelure à en-tête du Trocadero Hotel de Bangkok.

Bangkok. Sans date (Début 1958)

« Il me tarde de retrouver la peinture. »

Superbe lettre de Soulages en voyage en Asie après son exposition à la Kootz Gallery de New York, évoquant sa rencontre avec M. Schapiro puis sa découverte des temples d’Angkor.

« Cher Leymarie, Il y a longtemps que je voulais répondre à votre longue lettre si amicale et dont tous les renseignements nous ont déjà été très utiles. Malheureusement pour ce voyage, après ces trois mois d’absence pendant lesquels je n’ai pas touché un pinceau, il me tarde de retrouver la peinture. Je pense âtre de retour à Paris, peut-être fin février – certainement début mars. Nous avons eu en Amérique un excellent séjour (…) Nous avons rencontré beaucoup de gens intéressants en particulier Meyer Schapiro – avec qui nous avons beaucoup parlé – qui nous a aussi mis au courant d’un de vos projets sur Van Gogh. Nous avons ensuite visité le Japon dans d’excellentes conditions, le prix que j’y ai eu m’a attiré des obligations dont je me serais passé mais aussi m’a ouvert bien des portes. Le journal organisateur de la biennale de peinture de Tokyo ayant mis à notre disposition, outre les autorisations nécessaires, une voiture, un chauffeur et un interprète. Pour l’instant, la plus grande impression de ce voyage c’est l’ensemble d’Angkor d’où nous arrivons et que nous avons sur vos conseils visité en jeep – pendant trois jours – mais j’ai tort de ne rien dire des musées américains, de beaucoup de choses au Japon, en Amérique dont j’aimerais beaucoup parler avec vous bientôt. Avant de partir pour l’Inde où nous devons nous arrêter à seulement Calcutta, Bénarès, Delhi pour ce voyage-ci (nous rentrons par İstanbul) j’ai voulu vous envoyer mes amitiés et vous dire à bientôt. Soulages. »

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Pierre SOULAGES – « Il me tarde de retrouver la peinture. »”