PEYRUSSE Guillaume – Lettre autographe signée suite à l’abdication de NAPOLEON

PEYRUSSE Guillaume – Lettre autographe signée suite à l’abdication de NAPOLEON

Vendu

Lettre autographe signée.

Une page in-folio sur papier au filigrane impérial. Paris. 26 juin 1815.

Remarquable lettre du trésorier de l’Empire, quatre jours après la seconde abdication de Napoléon.

Rupture de stock

Description

Guillaume-Joseph PEYRUSSE (1776-1860)

Trésorier de l’Empereur.

Lettre autographe signée.

Une page in-folio sur papier au filigrane impérial. Paris. 26 juin 1815.

Remarquable lettre du trésorier de l’Empire, quatre jours après la seconde abdication de Napoléon.

« Monseigneur, Je suis instruit que plusieurs Généraux veulent demander des gratifications à l’Empereur et que S.M. veut nous en parler. Je crois devoir faire observer à votre Excellence que les fonds du Trésor s’épuisent et que les fournisseurs doivent passer avant tout. Je supplie Votre Excellence de prendre ma demande en considération. Le Trésorier Peyrusse. »

En octobre 1805, Guillaume Joseph Peyrusse est employé du Trésor de la Couronne.

Nommé chef de la comptabilité des recettes du Trésor le 20 février 1810, il devient trésorier payeur de la grande Armée pendant les campagnes de Russie, de Saxe et de France. Après le traité de Fontainebleau il suit Napoléon à l’île d’Elbe. En qualité d’intendant général et de trésorier personnel de l’Empereur, il possède la haute main sur les revenus et les recettes du petit royaume ; c’est en quelque sorte le ministre des Finances. De retour en France avec lui, il sera nommé trésorier général de la Couronne, puis fait baron de l’Empire, le 27 mars 1815, enfin officier de la Légion d’honneur.

Mis en cause par le testament de Napoléon daté du 24 avril 1821 ; puis accusé à tort d’avoir détourné à son profit des sommes considérables, il s’efforce de mettre de l’ordre dans ses papiers pour justifier ses comptes auprès des exécuteurs testamentaires. Pour sa défense, il rédige en 1829 un Mémoire, qui sera publié quarante ans plus tard à titre posthume par son beau-fils, sous le titre : Mémorial et Archives de M. le Baron Peyrusse, Trésorier général de la Couronne pendant les Cent-Jours – Vienne-Moscou-Île d’Elbe – 1809-1815.

 

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “PEYRUSSE Guillaume – Lettre autographe signée suite à l’abdication de NAPOLEON”