Paul VERLAINE – Poème autographe signé, issu de son recueil Sagesse. 1887

Paul VERLAINE – Poème autographe signé, issu de son recueil Sagesse. 1887

4 500€

Poème autographe signé – Sainte Thérese.

Magnifique sonnet du poète présent dans la seconde édition de son recueil Sagesse.

Description

Paul VERLAINE (1844.1896)

Poème autographe signé – Sainte Thérese.

Une page in-8° Slnd (Vincennes. Juin 1887)

Au verso, fragment autographe pleine page de Verlaine biffé.

Magnifique sonnet du poète présent dans la seconde édition de son recueil Sagesse.

Sainte Thérèse veut que la Pauvreté soit
La reine d’ici-bas, et littéralement !
Elle dit peu de mots de ce gouvernement
Et ne s’arrête point aux détails de surcroît ;

Mais le Point, à son sens, celui qu’il faut qu’on voie
Et croie, est ceci dont elle la complimente :
Le libre arbitre pèse, arguë et parlemente.
Puis le pauvre-de-cœur décide et suit sa voie.

Qui l’en empêchera ? De vœux il n’en a plus
Que celui d’être un jour au nombre des élus,
Tout-puissant serviteur, tout-puissant souverain,

Prodigue et dédaigneux, sur tous, des choses eues,
Mais accumulateur des seules choses sues.
De quel si fier sujet, et libre, quelle reine !

Paru d’abord dans Le Décadent du 1er-15 juillet 1888 sous le titre Sonnet, le poème prendra place l’année suivante dans la seconde édition de Sagesse (pièce XIX). Verlaine a écrit en tête: « VIII » et, à droite, « Bonheur« .

Au verso, page autographe de Verlaine entièrement biffée: Fragment de pièce où interviennent le lieutenant Harris, Mr O’Keene, Tom Burnett… Vicaire VII, 992; Montel, pp. 22-26; Van Bever & Monda, pp. 20-21; Carteret Romantique II, pp. 420-422; Verlaine, Oeuvres poétiques complètes, Pléiade, p. 219.

Contrecollé sur un feuillet laissant apparaître le verso.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Paul VERLAINE – Poème autographe signé, issu de son recueil Sagesse. 1887”