Paterne BERRICHON et la réalisation du monument Arthur RIMBAUD à Charleville-Mézières.

Paterne BERRICHON et la réalisation du monument Arthur RIMBAUD à Charleville-Mézières.

Vendu

Lettre autographe signée à Félix Fénéon.

Très belle lettre de Berrichon relative à la réalisation du monument Rimbaud à Charleville-Mézières.

« Je m’occupe aussi de la mise à l’étude d’une symphonie composée sur le Bateau Ivre »

Rupture de stock

Description

(Arthur RIMBAUD) – Paterne BERRICHON (1855.1922).

Lettre autographe signée à Félix Fénéon.

Trois pages in-8°. Charleville. 28 décembre 1900.

Cachet de collection au dos du document.

« Je m’occupe aussi de la mise à l’étude d’une symphonie composée sur le Bateau Ivre »

Très belle lettre de Berrichon relative à la réalisation du monument Rimbaud à Charleville-Mézières.

« Mon cher ami, je vous adresse, par ce même courrier, un dessin à la plume de l’élévation du monument Rimbaud. Comme les souscripteurs peuvent craindre, à cause de précédents, que le travail ne se fasse pas, peut-être serait-il bon de publier ce dessin définitif ? Tous les plans et toutes les maquettes sont faits. Il n’y a plus qu’à envoyer à la carrière et à la fonte. Ce serait, à peu près, un mois qu’il faudrait pour l’exécution matérielle totale, et cela coûterait dans les quinze cents francs : buste en bronze et socle en granit. Bien entendu, l’architecture et la statuaire, les plans et les terres-glaise sont gratuits. J’ai profité de mon séjour ici pour, de concert avec l’architecte de la ville, arrêter toute cette modeste esthétique monumentale. Je m’occupe aussi de la mise à l’étude d’une symphonie composée sur le Bateau Ivre par M. Ratez, directeur du conservatoire de Lille, symphonie qui serait exécutée, sous la direction de son auteur, le jour de l’inauguration, par une société musicale de Charleville-Mézières. Avec les autorités d’ici, nous avons placé, en principe, la date de l’inauguration en mai prochain. Il est bien regrettable que la souscription n’aille pas plus vite. Je suis, pourtant, moralement sûr qu’une souscription en faveur d’un hommage à Rimbaud peut atteindre quinze cents francs. Nous nous y sommes peut-être mal pris ? Qu’en dites-vous, cher ami ? A-t-on prié M. Picard, ou Verhaeren d’agir en Belgique ? Je vous souhaite une bonne année 1901, cher ami, et une santé qui vous permette de franchir tout le XXe siècle. Amitiés à Natanson et à Kahn. Paterne Berrichon. N.B. Si vous publiez le dessin, mettre comme légende : Élévation du monument Rimbaud, par Paterne Berrichon et E. Petitfils. »

Le buste de Rimbaud réalisé par Paterne Berrichon, fut finalement inauguré le 21 juillet 1901, dans le square de la gare, dix ans après la mort du poète. Le monument enlevé par les allemands, durant la première guerre mondiale, sera remplacé par un buste d’Alphonse Colle en octobre 1927. A nouveau détruit en 1942, Louis Dumont sera alors chargé d’en exécuter une nouvelle version, en pierre, fidèle à l’œuvre initiale de Berrichon. Ce dernier buste sera inauguré le 17 octobre 1954 à l’occasion du centenaire de la naissance du poète.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Paterne BERRICHON et la réalisation du monument Arthur RIMBAUD à Charleville-Mézières.”