Oscar WILDE et la publication de ses pièces de théâtre.

Oscar WILDE et la publication de ses pièces de théâtre.

9 000€

Lettre autographe signée à C. Dwana.

Très belle lettre de Wilde autorisant la traduction et la publication allemande de ses pièces L’Éventail de Lady Windermere et Une femme sans importance.

Description

Oscar WILDE (1854.1900)

Lettre autographe signée à C. Dwana.

Quatre pages in-8° sur papier à en-tête de l’Albemarle Club.

Enveloppe autographe oblitérée. (Novembre 1894).

Très belle lettre de Wilde autorisant la traduction et la publication allemande de ses pièces L’Éventail de Lady Windermere et Une femme sans importance.

« Mes pièces peuvent se trouver chez Mr. John Lane, Bodley Head, Vigo Street, London.  Elles coutent, je crois, 7/6 chacune. L’une s’intitule L’Éventail de Lady Windermere et l’autre Une femme sans importance. Vous avez l’entière liberté de les traduire et de les publier. Oskar Blumenthal, directeur du Lessing Theatre à  Berlin, m’a demandé il y a trois ans les droits pour produire «Lady Windermere’s Fan», droits que je lui ai octroyés mais il ne l’a pas produite. Vous pouvez donc la publier et l’autre aussi si vous le désirez ».

«Dear C. Dwana, My Plays can be got from Mr John Lane, Bodley head, Vigo street, London. They cost I believe 7/6 each. One is “Lady Windermere’s Fan ; the other A Woman of no Importance”. You are at perfect liberty to translate them or publish them. Oscar Blumenthal, Director of the Lessing Theatre in Berlin asked me three years ago the right to produce Lady Windermere, which I gave him but he has not produced it. So you can produce it and the other one if you like. But I’d advise you to write in regard to “Lady Windermere” to O. Blumenthal first …..».

L’Éventail de Lady Windermere (Lady Windermere’s Fan), pièce de théâtre en quatre actes de Wilde fut créée le 20 février 1892 au St James Theatre de Londres, puis publiée en 1893.

Une femme sans importance (A woman of no importance) est publiée en 1893 et jouée pour la première fois la même année au Théâtre Royal Haymarket de Londres.

John Lane (évoqué ici par Wilde) et Elkin Mathews fondèrent la maison d’édition The Bodley Head en 1887 à Londres. En 1894, ils publièrent The Sphinx de Wilde ainsi que la première édition de A Woman of no importance (tirée à 500 exemplaires).

L’en-tête du Albemarle Club est ici intéressant.En effet, ce club privé londonien, créé en 1874, et dont Wilde était membre, fut le théâtre du début des ennuis judiciaires de l’auteur irlandais. En février 1895, le Marquis de Queensberry, père de Lord Alfred Douglas, l’amant de Wilde, se rend à l’Albemarle et remet au portier, sur les parvis du Club, sa carte de visite avec ces quelques mots rédigés : «For Oscar Wilde posing as Somdomite». Outré, Wilde intente un procès en diffamation ; basculement vers sa chute.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Oscar WILDE et la publication de ses pièces de théâtre.”