Marc BARBEZAT – Lettre autographe signée à propos de CAMUS et SARTRE.

Marc BARBEZAT – Lettre autographe signée à propos de CAMUS et SARTRE.

550€

Lettre autographe signée à son épouse Olga.

« Camus me paraît un peu enfant gâté et Sartre un Faux réaliste. »

Description

Marc BARBEZAT (1913-1999)

Lettre autographe signée à son épouse Olga.

Quatre pages in-8°. Enveloppe autographe

Lyon. 18 janvier 1944

« Camus me paraît un peu enfant gâté et Sartre un Faux réaliste. »

« Tzotzone adorée, Tes deux lettres m’arrivent aujourd’hui. L’une mise à la poste lundi matin. C’est un record. Je vois que tu m’aimes et suis rempli de bonheur. Chaque jour je pense plus intensément à toi. Ce soir un peu triste et fatigué –sans pouvoir écrire grand chose. Camus me paraît un peu enfant gâté et Sartre un Faux réaliste. Je vais du reste mettre cette question de tournée au point. Mais, l’imprésario est à Paris et Beigbeder ne m’a pas encore téléphoné. En tout cas je signale simplement que les expéditions par chemin de fer sont absolument impossibles et qu’il faut tout prendre avec soi. On peut en tout cas envisager la création de la pièce à Lyon, sans tournée. Dans ce cas des décors fixes seraient possibles – avec la porte. Oui, la porte. Moi, je veux la lune, lune, une simple lune de miel dans un décore de neige, et cela ils me l’ont énergiquement refusé. Moi, je ne suis pas vache et je ferai l’impossible pour une création à Lyon de la pièce. S’il y a l’arrangement possible avec Gentillon, directeur des Célestins. Suggère doucement cette idée pour redonner du courage à l’enfant gâté. Dans quelques jours j’enverrai une décision et le résultat de quelques conversations. Hier je t’ai envoyé 10.000 francs pour ta robe (et ton argent de poche). (…) Bon, travaille bien aux répétitions et regonfle-les, qu’ils ne lâchent pas ce projet. L’idée du théâtre de poche en mai me paraît formidable. Voici pourquoi : on échappe ainsi au trust Gallimard. Il faut à tout prix que l’on joue sous le nom de troupe du Nouveau théâtre, peu importe le nom ; un nom s’impose. Mais qu’au moins cette troupe ne soit inféodée à aucune puissance. Je t’écrirai très prochainement pour te donner des précisions. Si tu as la lettre de Guy Moppe, donne à Genêt son adresse. Il la réclame et fais moi suivre cette lettre. Tu la glisses dans une enveloppe. SVP. – mercredi à midi – je viens de bavarder avec Beigbeder. Nous devons aller trouver Gentillon, directeur des Célestins après-demain. Impossible de trouver les morceaux choisis d’Henri Mounier. Demande à Camus de me faire envoyer un exemplaire par lettre missive, rue Godefroy. Si nous jouions aux Célestins seulement, les décors pourraient n’être que des rideaux. Personnellement je pense à cette solution. Les difficultés de tournée seraient aplanies et les frais engagés très diminués, non seulement limités, mais avancés en partie par le théâtre des Célestins. Ce qui arrangerait fort ma bourse. Que penses tu ? En aucun cas le projet de jouer en zone libre n’est abandonné. Beigbeder a été très étonné de constater qu’il fallait payer Camus pour la mise en scène. C’est plutôt lui qui devrait pour être choisi comme metteur en scène. Je ne peux pas vivre sans ma femme. Tzozo »

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Marc BARBEZAT – Lettre autographe signée à propos de CAMUS et SARTRE.”