Lucian FREUD et sa peinture sous le ciel de Jamaïque.

Lucian FREUD et sa peinture sous le ciel de Jamaïque.

7 500€

Lettre autographe signée à Ann Fleming.

Magnifique et rare lettre du peintre britannique décrivant avec surréalisme une scène dans une bananeraie, puis évoquant ses travaux de peinture.

“ Clouds only appear when I need them for my picture… I now start work at sunrise.”

Description

Lucian FREUD (1922-2011)

Lettre autographe signée à Ann Fleming.

Deux pages in-4° comprenant un collage humoristique de presse.

Sur papier bleu à en-tête de la demeure jamaïcaine de Ian Fleming, Goldeneye.

Oracabessa. Jamaïque. (Circa 1952/ 1953)

“ Clouds only appear when I need them for my picture… I now start work at sunrise.”

Magnifique et rare lettre du peintre britannique décrivant avec surréalisme une scène dans une bananeraie, puis évoquant ses travaux de peinture.

“ Dearest Anne, all is well. They have got me a ticket for the 8th via Miami, New York and Holland which is rather exciting. I am still sitting in the banana wood in almost the same place and am now such a fixture there that birds sit on me and spiders use my head to help hold up their new webs. There was a moment of slight tension when Violet [Cummings, la gouvernante des Fleming], was handing round the vegetables in a glass dish, and, mistaking her fingers for sausages I tried to help myself to the but luckily for Violet they were on the other side of the glass ! whatever you do don’t tell James that the daily gleaner thinks he lives in (collage de presse mentionnant une impasse à Nothinghill). Disher, the little white mother of the Caribbean sends me anxious letters about nothing. There was a very sinister waterspout yesterday which you would have loved. The food gets daily  more delishous (sic) and clouds only appear when I need them for my picture. Noels death mask [Noel Coward] is better than an alarm clock and I now start work at sunrise. I cannot start to thank you – I long to give you something you really want or need but you really have everything perhaps I can save your life or see that Casper (le fils des époux Fleming) is canonized. Love to Ian. Very much love from L.”

Traduction :  «  Très chère Anne, tout va bien. Ils m’ont trouvé un billet pour le 8 via Miami, New-York et la Hollande, ce qui est plutôt excitant. Je suis toujours assis dans la bananeraie, à peu près au même endroit et si fixement présent que les oiseaux s’assoient sur moi et les araignées utilisent ma tête pour tisser et maintenir leurs nouvelles toiles. Il y a eu un moment de légère tension lorsque Violet (Cummings, la gouvernante des Fleming) distribua des légumes (…) Il y a eu hier un orage assez sinistre que vous auriez adoré. La nourriture est chaque jour plus délicieuse, et les nuages n’apparaissent que lorsque j’en ai besoin pour mes photos (…) Je commence maintenant à travailler à l’aube… »

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Lucian FREUD et sa peinture sous le ciel de Jamaïque.”