Louise MICHEL (1830.1905)

Lettre autographe signée au camarade Alexandre Roy.  

Trois pages in-8°. Co-écrites avec son amie Charlotte Vauvelle. Londres, 15 avril [18]93.

 

« Le grand troupeau humain a terriblement de patience.»

Belle lettre à deux mains, rédigée avec son amie et compagne Charlotte Vauvelle, à propos de la lecture de Charlotte Brontë distrayant Louise Michel des affres de la situation sociale.

 

« Cher camarade Alexandre Roy, Votre roman Jane Eyre est charmant en ce qu’il est profondément senti je l’ai lu avec un tel plaisir que j’en ai oublié momentanément l’ennui de vivre par les circonstances actuelles. Ce n’est pas que je me décourage mais je trouve que le grand troupeau humain a terriblement de patience. Nous avons été longtemps sans vous écrire puisque Charlotte a été très malade. Elle commence seulement à aller un peu mieux. Je lui laisse un peu de place pour vous écrire… »

 

Louise Michel remercie enfin son correspondant de l’envoi de photographies et laisse la plume à Charlotte Vauvelle :  « Cher Monsieur Alexandre Roy, ma lettre serait bien longue si je vous disais toutes mes impressions à propos de Jane Eyre. Celle qui domine a été l’attendrissement. Il me semble qu’après avoir lu ce livre, on se sent un peu meilleur… »

Formulaire de contact

Nouveautés