LOUIS XVI – Lettre autographe signée au sujet de son grand-père LOUIS XV.

LOUIS XVI – Lettre autographe signée au sujet de son grand-père LOUIS XV.

Vendu

Lettre autographe signée au Comte d’Angiviller.

Une page in-4°. Adresse autographe. Cachet de cire rouge. Versailles. 27 janvier 1777.

Très rare lettre autographe du jeune monarque Louis XVI, alors âgé de 22 ans, se réjouissant de la réalisation trois sculptures à la gloire de son grand-père Louis XV.

Rupture de stock

Description

Louis XVI (1754.1793)

Lettre autographe signée au Comte d’Angiviller.

Une page in-4°. Adresse autographe. Cachet de cire rouge. Versailles. 27 janvier 1777.

Très rare lettre autographe du jeune monarque Louis XVI, alors âgé de 22 ans, se réjouissant de la réalisation de trois sculptures à la gloire de son grand-père Louis XV.

« Le détail que vous me donnez, Monsieur, des trois monuments en bronze demandés par le Roy mon grand père, suspendus par sa mort, et dont j’ai ordonné l’entière exécution par respect pour sa mémoire, m’ont été fort agréable. Je ne doute pas que la détermination que j’ai prise ne soit justifiée pleinement par la beauté du travail. LeMoine, Dhués et Delarche sont des hommes habiles et le concours de leurs talents ne peut produire que des chefs-d’œuvre. Le sujet du premier de ces monuments, réduction en petit de celui que la Province de Bretagne arrêta d’ériger pour respecter le souvenir de la miraculeuse convalescence de mon aïeul en 1744 après sa maladie de Metz, me plait beaucoup. C’est une heureuse composition dont l’exécution est charmante et qui fait honneur au génie de M. LeMoine. Je placerai ce groupe dans mon cabinet. La Reine se pourra dans le temps goûter davantage les deux autres sujets, surtout celui du Roi Louis XV élevé à bras sur un pavois à la vue du peuple et de l’Armée selon l’antique usage des commencements de la Monarchie pour la proclamation du Prince. Je porterai ces deux morceaux de sculpture au nombre des objets à offrir à la Reine. Mais je veux avant qu’ils me soient présentés par les auteurs. Il est juste que je puisse les en féliciter moi-même si leur œuvre est aussi bien réussie que vous me le dites. Prévenez les pour le 30 et amenez les moi. Louis. »

 

Charles Claude Flahaut de La Billarderie, Comte d’Angiviller (1730.1809) fut administrateur des arts, et dernier directeur général des Bâtiments du roi. Ami personnel de Louis XVI, ce dernier le nomma, dès son accession au trône, directeur général des Bâtiments, Arts, Jardins et Manufactures de France. D’Angiviller témoigna d’un profond intérêt pour les Arts et travailla à la réorganisation de l’administration des Bâtiments du roi, chargée principalement de la construction et l’entretien des résidences royales ainsi que des commandes royales d’œuvres d’art.

Le sculpteur Jean-Baptiste Lemoyne (1704.1778) réalisa de nombreuses statues de Louis XV et fut ainsi considéré comme le portraitiste attitré du Roi: deux statues équestres (Bordeaux et Rennes), deux statues en pied, de nombreux bustes… Après sa mort, plusieurs de ses œuvres furent terminées par Jean Baptiste d’Huez, son élève.

L’Hôtel de Ville de Rennes, reconstruit par Ange-Jacques Gabriel après l’incendie de la ville en 1720, comportait une niche conçue pour une statue du roi Louis XV. Après de nombreuses années d’attente, les Etats de Bretagne saisirent l’occasion de l’ivresse patriotique née de la guérison du souverain après sa maladie de Metz, pour faire ériger le monument. Le choix du sculpteur est fait deux ans plus tard, Lemoyne est choisi après le succès de sa statue équestre de Louis XV réalisée pour la ville de Bordeaux. Le monument inauguré à Rennes en 1754 ne survécu pas aux foudres de la Révolution Française. La réplique miniature, évoquée par Louis XVI dans cette lettre, est aujourd’hui conservée au Musée du Louvre à Paris.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “LOUIS XVI – Lettre autographe signée au sujet de son grand-père LOUIS XV.”