Juliette DROUET – Lettre autographe à Victor HUGO. Enveloppe manuscrite et relique de Hugo

Juliette DROUET – Lettre autographe à Victor HUGO. Enveloppe manuscrite et relique de Hugo

7 500€

Lettre autographe à Victor HUGO.

Belle lettre de Drouet, triste, et remerciant Hugo de la relique offerte.

Nous joignons cette relique de Hugo : une touffe de barbe du grand homme présentée dans une enveloppe rédigée de sa main « pour J.J »

Description

Juliette DROUET Victor HUGO

Lettre autographe à Victor HUGO.

Accompagnée d’une relique de Hugo adressée à son amante dans une enveloppe rédigée de sa main.

Quatre pages in-16°. Paris. Mardi 16 décembre 1879.

 

Belle lettre de Drouet, triste et souffrant de son cancer de l’estomac. Elle évoque et remercie Hugo de la relique offerte.

Nous joignons cette relique de Hugo : une touffe de barbe du grand homme présentée dans une enveloppe rédigée de sa main « pour J.J »

« Mon estomac proteste, mon grand affairé, et pour le déjeuner et pour le diner parce que si l’un est trop tard, l’autre par contre coup est trop tôt. Je ne compte pas les autres perturbations que produisent ces (…) heureusement sans mon pauvre petit ménage (…) Au reste ce que je t’en dis n’est que pour m’empêcher de te dire des choses qui me tiennent plus au cœur qu’à l’estomac. Ca n’est pas sale et cela tient de la place c’est tout ce qu’il faut pour remplir ma restitus. Henriette est déjà revenue de chez les excellents Meurice. Ils vont mieux et te font souhaiter le bonjour tous les deux ainsi qu’à moi. Autre guitare la portière demande à te parler de la part du propriétaire ; je lui ai fait dire qu’on l’avertirait quand tu auras le temps de l’entendre. A propos de temps, celui d’aujourd’hui est presque aussi maussade et aussi ennuyeux que moi ce qui n’est pas peu dire. Cela ne m’empêche pas d’être bien touchée de ton beau cadeau de tout à l’heure et de t’en remercier de tout mon cœur. Il prendra place dans ma collection de reliques dès que je l’aurai fait revenir toute entière de Guernesey. Jusque là je le garde à vue voulant le porter toujours sur mon cœur. »

Provenance : Juliette Drouet, puis Louis Koch par descendance.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.