Joseph FOUCHÉ et la censure de la presse en 1815.

Joseph FOUCHÉ et la censure de la presse en 1815.

2 500€

Lettre autographe signée à Eugène F.A d’Arnauld, Baron de Vitrolles.

Fouché, Ministre de la Police du Roi Louis XVIII,  prend un arrêté contre la liberté de la Presse et met en place la terreur policière de la censure.

«La suppression de l’Indépendant par l’arrêté d’aujourd’hui est une leçon qui rendra tout le monde sage.»

Description

Joseph FOUCHE (1759.1820)

Lettre autographe signée à Eugène F.A d’Arnauld, Baron de Vitrolles.

Une page petit in-4°. (Paris). 7 août 4 heures (1815).

« La suppression de l’Indépendant par l’arrêté d’aujourd’hui est une leçon qui rendra tout le monde sage. »

Fouché, Ministre de la Police du Roi Louis XVIII, prend un arrêté contre la liberté de la Presse et met en place la terreur policière de la censure.

« J’envoie à Monsieur le Baron de Vitrolles le rapport sur la liberté de la presse, et l’ordonnance du Roi sur la librairie et les journaux. Je prie Monsieur le Baron de Vitrolles de vouloir bien le soumettre à la signature de sa Majesté. La suppression de l’Indépendant par l’arrêté d’aujourd’hui est une leçon qui rendra tout le monde sage. L’ordonnance ne saurait paraitre plus à propos. Je renouvelle à Monsieur le Baron de Vitrolles l’assurance de ma haute considération et de mon attachement. Le Duc d’Otrante.»

  

Fouché fit brutalement supprimer le journal L’Indépendant en raison de la publication par celui-ci d’un article critiquant les poursuites engagées contre Charles Angélique de La Bédoyère, fidèle de l’Empereur Napoléon. L’ordonnance signée par Louis XVIII parut le 10 août. Celle-ci soumettant les journaux à la censure d’une commission nommée par le Roi sur la présentation du Ministre de la Police.

Eugène François auguste d’Arnauld (1774.1854), Baron de Vitrolles, fut secrétaire d’État provisoire en 1814 et tint un rôle important lors de la première Restauration. Durant les Cent-Jours, il tenta de soulever le Midi, mais fut emprisonné à Vincennes puis à l’Abbaye. Élu député ultraroyaliste en août 1815, il devint Ministre d’État et membre du Conseil Privé créé par Louis XVIII.

Réf. Le dossier secret de Fouché. Eugène Forgues. Ed. Émile Paul. Page 50.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Joseph FOUCHÉ et la censure de la presse en 1815.”