Igor STRAVINSKY et son charmant Petrouchka.

Igor STRAVINSKY et son charmant Petrouchka.

1 800€

Lettre autographe signée à Jean Bérard.

Le compositeur russe, légèrement agacé, met en avant les meilleurs disques de ses œuvres enregistrés par lui-même chez Columbia.

« Les meilleurs disques de mes œuvres (…) sont ceux qui sont enregistrés chez Columbia par moi-même. »

Description

Igor STRAVINSKY (1882.1971)

Lettre autographe signée à Jean Bérard.

Une page in-8° au crayon. Voreppe. 26 juillet 1932.

Le compositeur russe, légèrement agacé, met en avant les meilleurs disques de ses œuvres enregistrés par lui-même chez Columbia.

« Cher Monsieur Bérard, voulez-vous, si cela ne vous ennuie pas, de faire savoir à cette drôle de personne (qui découvre en 1932 ce charmant « Petrouchka ») que les meilleurs disques de mes œuvres, tant au point de vue technique qu’au point de vue justesse d’exécution, sont ceux qui sont enregistrés chez Columbia par moi-même. Merci d’avance et croyez-moi votre bien sincèrement dévoué. Igor Stravinsky. »

 

Cette missive de Stravinsky est rédigée sur le quatrième feuillet d’une lettre autographe signée de Madame Dornois, à lui adressée, lui demandant des disques de ce charmant Petrouchka :

« 29 juin 1932. Maitre, J’aimerais avoir en disques ce charmant Petrouchka entendu au cours d’un concert symphonique donné sous votre direction Salle Pleyel en décembre dernier. En existe-t-il un très bon enregistrement ? Voici ce que je vous serais très reconnaissante de me faire savoir ? Je ne sais si l’œuvre fut jouée en entier, ne la connaissant jusque-là que de réputation. Mais c’est ce que j’ai entendu que j’aimerais trouver. Veuillez agréer, cher Maître, avec mes remerciements anticipés, le très fidèle souvenir d’une heure d’enchantement. »

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Igor STRAVINSKY et son charmant Petrouchka.”