BAZIN Hervé – La publication de « Vipère au poing » – 1948

BAZIN Hervé – La publication de « Vipère au poing » – 1948

450€

Lettre signée à un monsieur. Co-signée par son épouse Jacqueline.

Bazin vient de confier la manuscrit de « Vipère au poing » à ses éditeurs.

Description

Hervé BAZIN (1911.1996)

Lettre signée à un monsieur. Co-signée par son épouse Jacqueline.

Une page in-4° sur papier à en-tête de la revue littéraire « La Coquille ». Paris, 9 janvier 1948.

Bazin vient de confier la manuscrit de « Vipère au poing » à ses éditeurs.

« Cher Monsieur, Ma femme et moi, nous vous remercions de tout cœur de vos vœux, de vos félicitations, de votre poème. Nous espérons que 1948 vous donnera la joie de l’esprit, la paix du cœur. Je viens de donner mon roman en lecture à la N.R.F et chez Grasset. Je ne sais laquelle de ces deux maisons retiendra cette œuvre méchante. Je continue à écrire « J’abseus ». Vous êtes infiniment aimable d’avoir bien voulu annoncer l’Apollinaire dans votre journal. Croyez à me sentiments respectueux et reconnaissants. »

« Vipère au poing » fut finalement publié chez Bernard Grasset, en 1948. Contant les rapports conflictuels entre la mère « Folcoche » et le jeune « Brasse-Bouillon », ce roman restera comme l’œuvre maîtresse de Bazin.

Le prix Apollinaire, évoqué dans cette lettre, fut obtenu par Bazin pour son premier recueil de poèmes, « Jour ».