Gustave COURBET prépare ses oeuvres pour l’exposition de Besançon.

Gustave COURBET prépare ses oeuvres pour l’exposition de Besançon.

5 500€

Lettre autographe signée à Charles Chappuis.

Très belle lettre de Courbet listant ses dernières œuvres et préparant l’exposition de Besançon de 1860.

Description

Gustave COURBET(1819.1877)

Lettre autographe signée à Charles Chappuis.

Deux pages ½ in-8°. Adresse autographe. Timbre et oblitérations postales.

Léger manque sur le 1er feuillet (dû à l’ouverture du cachet) sans atteinte au texte.

(Ornans. 14 juin 1860). Lettre inédite.

Très belle lettre de Courbet listant ses dernières œuvres et préparant l’exposition de Besançon de 1860.

« Mon cher Chappuis, J’arrive demain avec arme et bagage, par la petite vitesse comme cela m’est recommandé. Je vous porte (car j’irai aussi) 5 grands tableaux : Les Cribleuses, Le Renard, Le Chevreuil, Le Chasseur allemand, Le Voyage dans la neige.Ces cinq peuvent déjà faire une grande occupation de place ; quant aux autres les cadres ne sont pas terminés, mais ils sont petits, la mesure du cadre que vous me demandez (qui est le paysage que je dois vous faire) est le plus grand. C’est ce que j’ai intitulé Paysage de la Roche Oragay (Maysières). Il a 2 mètres sur un mètre 80. Je peux déjà vous envoyer le cadre car il sera fait incessamment. Demain nous nous entendrons sur tout cela. Figurez-vous qu’il m’est arrivé un accident terrible. Etant à Amancey dimanche passé, avec l’avoué Gériez, j’ai glissé dans un escalier de pierre et me suis foulé une main ; heureusement c’est la gauche, mais pendant deux jours il m’a été impossible de peindre. Si c’eût été la droite mon exposition eût été enfoncée. J’écris à Buchon à Salins s’il peut venir poser, je serais content qu’il soit à l’exposition car cela lui ferait plaisir. Je porterai demain La Petite Femme Nue pour vous la faire voir, et savoir si elle est possible pour votre exposition. »

Charles Chappuis (1822.1897), normalien et philosophe, fut professeur à la Faculté de lettres de Besançon.Grand ami de Louis Pasteur dont il fut le condisciple au collège de Besançon (où Courbet, lui aussi, fit ses études),il collabora à l’organisation de l’Exposition universelle de Besançon de 1860, et, à cette occasion, publia plusieurs articles dans le journal La Franche-Comté sous le pseudonyme de Charles Duvernoy.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Gustave COURBET prépare ses oeuvres pour l’exposition de Besançon.”