Georges MATHIEU (1921.2012)

Lettre autographe signée.

Huit pages in-folio au feutre doré sur papier à son en-tête.

Paris. 3 janvier 1977. Enveloppe autographe

 

Longue et belle lettre de Mathieu donnant une analyse artistique sur la création et le contrôle de la matière et des couleurs.

 

« Vos trois livres d’or me sont, cher Monsieur, un hommage bien émouvant. Votre univers pictural tel que vous me l’avez révélé est exemplaire. Vous avez revécu pour votre propre compte l’histoire de cent ans d’art en trois ou quatre ans. C’est un phénomène extrêmement rare et je vous en félicite. Dans la plupart des cas nos contemporains utilisent des moyens d’expression dépassés depuis plusieurs générations. Vous êtes arrivé presque d’emblée à la liberté totale et cela par vos propres moyens. C’est une preuve de lucidité. N’oubliez pas – et c’est ici que tout se joue – que cette liberté, que vous avez gagnée, il vous faut désormais la structurer, la discipliner et qu’il vous faut trouver vos propres lois. La Liberté ai-je écrit en 1947 c’est le vide. Je ne suis pas sûr que vous ayez trouvé un langage personnel dans vos peintures au vinyl. Vous faites trop confiance aux prestiges de la couleur ou au jeux de la matière. Ce matériau doit être trop fluide et trop difficile à contrôler. On aimerait plus de rigueur ? Méfiez-vous de ce que j’appelle des signes « mous ». Et si je me permets de vous le dire c’est que je sens que vous le savez aussi. Vos connaissances techniques et le corps à corps que vous avez mené avec le fer ou le cuivre vous ont donné une exigence d’esprit vis-à-vis de vous-même. Mais il y a plus. La véritable originalité de votre art je la vois apparaître dans ces formes décomposées (sans doute parce que vous y retrouvez la rigueur que vous donnait la lutte avec le métal) et aussi dans vos petits dessins « culs de lampe ». On aimerait vous voir faire des bijoux ou des broches. Les éléments de votre langage sont  désormais présents ? Votre vraie vie de peintre et de créateur va commencer. Ne soyez pas trop sensible à ce et à ceux qui vous entourent. Plongez plus profond encore en vous-même. Vous êtes sur la bonne voie. C’est une voie solitaire mais vous avez trouvé un ami. Mathieu.»

Formulaire de contact

Nouveautés