COPPEE François – Poème autographe signé.

COPPEE François – Poème autographe signé.

Vendu

Sonnet autographe signé, et titré « Pessimisme ».

Tiré de son recueil de poésies « Paroles sincères » publié en 1891. 14 vers, avec une légère variante sur le sixième vers quant au texte définitif.

Rupture de stock

Description

François COPPEE (1842.1908)

Sonnet autographe signé, et titré « Pessimisme ».

Une page in-4°, slnd. Tiré de son recueil de poésies « Paroles sincères » publié en 1891. 14 vers, avec une légère variante sur le sixième vers quant au texte définitif.

« Je refuse l’aumône : un pauvre meurt de faim. /
Je la donne : un coquin se soûle et bat sa femme.
/ Et le plus scrupuleux, qu’il se loue ou se blâme, /
De sa moindre action ne peut prévoir la fin. /

Que faire ou ne pas faire ? Hélas ! Nul n’en sait rien.
/ Tel grand dessein, jailli du meilleur de notre âme,
/ Se corrompt et produit un résultat infâme.
/ Souvent le bien est mal, parfois le mal est bien. /

Oh ! la vie ! O mystère ! Insoluble problème !
/ Au caprice du sort, souffre, lutte, pense, aime,
/ Agite-toi… Dieu seul, s’il existe, comprend. /

L’homme, c’est l’imprimeur, à son travail maussade,
/ Qui, la pensée ailleurs et l’œil indifférent,
/ Compose l’Évangile ou le marquis de Sade. »