(Paul VERLAINE) – Frédéric-Auguste CAZALS (1865-1941)

Dessin original signé. Verlaine sur son lit de mort.

Une page in-8 carré (141 x 147 mm).

(Paris). 8 janvier soir (1896)

Dessin inédit à toute iconographie verlainienne.

Fusain et mine de plomb, rehaussés de gouache blanche et d’aquarelle papier vélin fin.

Extraordinaire témoignage, de première main, représentant le poète gisant sur son lit, le 8 janvier 1896 au soir, jour-même de sa mort.

Plusieurs autres dessins ou esquisses de Cazals figurant Verlaine sur son lit de mort sont connus. Ils sont tous datés du 9 janvier, lendemain de la mort du poète.

Notre dessin présenté ici, réalisé le 8 janvier, quelques heures seulement après la mort du poète, offre une vue d’ensemble de la scène tragique, laissant deviner le souhait de Cazals de fixer à jamais le décor dans lequel s’est éteint son ami : le papier peint à fleurs, le lit en noyer et les draps blancs.

Ce poignant dessin, à l’atmosphère saisissante, est resté inconnu jusqu’à ce jour.

Des traces de pliures indiquent que le papier semble avoir demeuré, en relique, dans la poche ou dans les papiers de Cazals.

Formulaire de contact

Nouveautés