Eugène VIOLLET-LE-DUC – Lettre autographe signée avec dessins originaux. Le Siège de Paris en 1870

Eugène VIOLLET-LE-DUC – Lettre autographe signée avec dessins originaux. Le Siège de Paris en 1870

Vendu

Lettre autographe signée au Général François de Chabaud-Latour.

Superbe lettre de Viollet-le-Duc proposant un système de défense pendant le Siège de Paris de 1870.

 » L’ennemi démolissant le Barrage de Sèvres, les canonnières ne pourront plus flotter et leur effet sera neutralisé (…) il faudrait blinder les arches du viaduc … »

Rupture de stock

Description

Eugène VIOLLET-LE-DUC (1814-1879)

Lettre autographe signée au Général François de Chabaud-Latour.

Une page in-4° sur papier à en-tête de l’État-Major du Génie Militaire.

Paris. 8 octobre 1870.

Superbe lettre de Viollet-le-Duc, enrichie de deux croquis architecturaux aux encres rouge et noire, en tant que responsable des fortifications pendant le Siège de Paris lors de la guerre franco-prussienne de 1870. Viollet-le-Duc propose ici au Général François de Chabaud-Latour (1804.1885) commandant en chef du génie de la défense de Paris, un système de défense face aux obus ennemis.

« Mon Général, L’ennemi démolissant le Barrage de Sèvres, les canonnières ne pourront plus flotter et leur effet sera neutralisé. Dans ce cas, le pont, sous le viaduc du Point du Jour, permettrait d’établir une batterie qui remplacerait avantageusement les canonnières, mais il faudrait blinder les arches du viaduc, et établir sur le pont même des épaulement et hausses. Le figuré A. expliquera ce que j’indique ici. Si on n’avait pas le temps de faire ce travail pour toutes les arches, du moins pourrait-on le tenter pour quelques-unes. Les arches du pont pourraient être préservées par des claies de tronc d’arbres retenues par des chaînes, et tombant en tablier du parapet jusqu’au niveau de la naissance des arcs B. Ces tabliers libres offriraient aux projectiles percutants un obstacle qui les empêcheraient d’avoir un effet pénétrant sur les maçonneries. Veuillez agréer , mon Général, l’expression de mon respectueux dévouement. Viollet-le-Duc.»

Ancienne collection Louis Bretonnière (cachet sur le 2e feuillet)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Eugène VIOLLET-LE-DUC – Lettre autographe signée avec dessins originaux. Le Siège de Paris en 1870”