PIAF Edith – Lettre autographe à Marcel CERDAN – 1947

PIAF Edith – Lettre autographe à Marcel CERDAN – 1947

Vendu

Lettre autographe signée à Marcel Cerdan.

« Je t’aime tu sais ! »

L’une des toutes premières lettres d’Edith Piaf à Cerdan, à l’aube de leurs amours !!! 

Rupture de stock

Description

Edith PIAF (1915.1963)

Lettre autographe signée à Marcel Cerdan.

Deux pages in-4° sur papier à en-tête de l’hôtel The Ambassador.

New York. 2 décembre 1947. Lettre inédite.

« Je t’aime tu sais ! »

L’une des toutes premières lettres d’Edith Piaf à Cerdan, à l’aube de leurs amours !!! 

« Mon adoré, J’écris à tout hasard à Paris, comme tu m’as dis que tu y passerais avant ton départ pour New York et que les évènements ont l’air de s’arranger, de plus, je profite de l’occasion d’une hôtesse de l’air partant demain matin donc si tu es à Paris, tu auras de mes nouvelles toutes récentes ! Quand penses-tu être de retour ici, je n’en peux plus de ne rien savoir et d’attendre ; ça te fait peut-être sourire, moi pas ! Je t’aime tu sais ! Hier John Garfield est venu m’écouter chanter, ensuite il est venu dans ma loge et nous avons été boire un verre et avons bavardé jusqu’à une heure et demi. C’est un type formidable ; j’ai évidemment parlé de toi et il t’adore (…) Oh mon chéri, recevras-tu cette lettre ? Et surtout quand reviens-tu ? Nous terminons samedi prochain au théâtre et je fais mon possible pour rester là mais j’ai très peur d’être obligée de partir et de ne pas être là pour ton retour ; avais-tu besoin de partir aussi ? J’ai un cafard noir ; j’ai parfois l’impression que je ne te verrai pas avant des mois. Il va falloir que je te trompe, ca te fera peut-être venir ! enfin pour le moment, je suis intacte et pure depuis toi et tâche de ne pas en douter car ça irait mal pour toi, oui parfaitement. Marcel chéri, prends moi contre toi et serre moi fort encore plus fort contre toi. Tu ne peux savoir à quel point j’ai envie de ta bouche et de toi mon amour. Reviens vite, sinon …… je vais croire que tu ne m’aimes pas ! Je suis folle de toi Marcel. »

 

La première rencontre entre Piaf et Cerdan remonte à 1946.

Mais leur histoire d’amour ne se cristallise véritablement qu’à la fin de l’année 1947. La romance sera de courte durée. Le 28 octobre 1949, Edith supplie son amant de la rejoindre à New-York. Le boxeur, qui écarte le voyage par la mer, trop long, obtient une place in extremis dans un avion. Malheureusement, celui-ci s’écrase dans les Açores, ne laissant aucun survivant.

Piaf, terrassée par le chagrin, ne se remettra jamais de cette tragédie.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “PIAF Edith – Lettre autographe à Marcel CERDAN – 1947”