Claude MONET (1840.1926)

Lettre autographe signée.

Deux pages in-8° à l’encre violette, sur papier à en-tête de Giverny par Vernon.

Giverny. 13 mai 1905.

« Vous pourriez voir encore quelques Londres inédits. »

Monet remercie son correspondant de son témoignage d’admiration et l’invite à Giverny découvrir ses toiles inédites de Londres.

« Cher Monsieur, Je souhaite bien que ces lignes vous trouvent à Paris tant j’ai de remords de ne vous avoir pas répondu dans l’heure à la si aimable lettre que vous m’avez adressée de Londres et qui m’a été au cœur, je vous l’assure bien sincèrement. J’ai cru voir le moment que vous ne faisiez que passer à Londres. Les jours ont passé depuis, me laissant tout honteux de mon silence. Excusez-moi donc et laissez-moi vous dire combien je suis sensible à [votre] témoignage d’admiration. Croyez à mes meilleurs sentiments. Claude Monet. PS. Je n’ai pas besoin de vous dire que si vous avez une journée à perdre et que vous vouliez venir jusqu’ici, vous serez toujours le bienvenu et que vous pourriez voir encore quelques Londres inédits. »

Formulaire de contact

Nouveautés