Winston CHURCHILL – Lettre autographe signée depuis le front. 1916. Dardanelles.

Winston CHURCHILL – Lettre autographe signée depuis le front. 1916. Dardanelles.

Vendu

Lettre autographe signée à un camarade de guerre.

Rare et importante lettre de Winston Churchill, depuis le front franco-belge de la première guerre mondiale, quelques semaines après le scandale et la déroute de la bataille des Dardanelles.

« Il y a peu de probabilités que l’on me confie à nouveau un réel pouvoir durant cette guerre. »

Rupture de stock

Description

Sir Winston CHURCHILL (1874.1965)

Lettre autographe signée à un camarade de guerre.

Une page in-4° en anglais. Sl. 6 janvier 1916.

« Il y a peu de probabilités que l’on me confie à nouveau un réel pouvoir durant cette guerre. »

Rare et importante lettre de Winston Churchill, depuis le front franco-belge de la première guerre mondiale, quelques semaines après le scandale et la déroute de la bataille des Dardanelles.

« Mon cher Scribe, Ta lettre m’a fait fort plaisir. Elle me trouve venant tout juste de prendre le commandement du 6e Royal Scosts Fusiliers et très impliqué dans toutes leurs affaires. Je me souviendrai toute ma vie du temps passé avec le bataillon n°1. Ce fut réellement une belle expérience pour moi ; ta gentillesse et ton esprit de camaraderie seront toujours dans ma mémoire. Je ne m’attends pas à ce que quoi que ce soit survienne en Angleterre qui me conduirait à y retourner. Il y a peu de probabilités que l’on me confie à nouveau un pouvoir réel durant cette guerre, et je n’ai pas l’intention de prétendre à moins que cela. Il est désolant de voir tant de choses non faites ou à moitié faites, ou faites trop tard (…) Enfin, tout se terminera bien ! Même si ce ne sera pas par la plus courte et la plus économique méthode. J’espère que tu m’écriras une description de ta “Trench feet routine” et que tu m’enverras une courte liste des principales chansons (d’un caractère respectable) populaires au bataillon n°1. Ce régiment s’est crânement battu à Loos (Churchill fait ici référence à la bataille de Loos-en Gohelle qui débuta le 25 septembre 1915), et il est plein de ressources. Je suis impatient de les conduire au combat. Winston»

Version originale :

« My dear Scribe, Your letter was very welcome. It finds me having just taken command of the 6th Royal Scosts Fusiliers, and deeply involved in all their affairs. I shall always remember my time with n°1. It was indeed a jolly experience for me and your kindness and comradeship will live in my memory. I do not expect that any situation will arise in England that will call for my return. There is little likeliness of my obtaining real power again during the war ; and  anything  less than that I do not intend to take. It is vexations to see so many things left undone or half done, or done too late : but still with a measure of success to advert my mind from the wide panorama, and close my mental eyes. It will all come right in the end : though not by the shortest or least costly method. I wish you will write for me a brief description of your “Trench feet routine” and also send me a short list of the principle songs (of a respectable character) that are popular with N°1. This regiment fought very gallantly at Loos, and is full of good material. I look forward to taking them into action. Yours ever, Winston C. »

 

Suite à la débâcle de la bataille des Dardanelles, Churchill est contraint à la démission de son poste de premier Lord de l’Amirauté. Poste qu’il quitte le 15 novembre 1915.

Le 1er janvier 1916, Churchill est nommé Lieutenant-colonel et affecté, sur le front de l’ouest, au commandement du 6e bataillon des Royal Scots Fusiliers : « Ce régiment est pathétique, écrit-il à sa femme. Les jeunes officiers sont des petits-bourgeois écossais, tous courageux et pleins de bonne volonté et intelligents, mais tous absolument ignorants de la chose militaire. »

Malgré l’accueil très frais de ses hommes peu enclins à voir un politicien les diriger, Churchill les convainc rapidement de ses qualités de leader : « Riez un peu, la guerre est un jeu qu’il faut jouer avec le sourire ! »

 

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Winston CHURCHILL – Lettre autographe signée depuis le front. 1916. Dardanelles.”