Charles DE GAULLE commémore les anciens combattants.

Charles DE GAULLE commémore les anciens combattants.

850€

Lettre tapuscrite signé au Général Challe.

Le Général de Gaulle prévoit une visite commémorative dans la ville de Bourges.

Description

Charles DE GAULLE (1890.1970)

Lettre tapuscrite signée au Général Challe.

Une page in-4°. Le 31 Janvier 1951.

Le Général de Gaulle prévoit une visite commémorative dans la ville de Bourges.

« Mon cher Général, J’ai été très sensible à votre lettre et à la demande que vous me faites au nom du Comité que vous présidez. Je désirais depuis longtemps me rendre dans votre région et ce sera pour moi une grande joie que d’y prendre contact, le 25 février prochain, avec nos camarades anciens combattants et tous ceux qui, pour rester fidèles à la mémoire de nos morts, veulent s’unir au service du pays. Croyez, mon cher Général, à mes sentiments cordialement dévoués. C. de Gaulle. »

 

André Challe (1875.1957) s’engage dans l’armée en 1894 et fait l’école spéciale militaire. Il sort dans les Chasseurs et fera toute sa carrière dans l’Infanterie. En Mars 1916, il est blessé par balle à l’œil gauche et perd son œil. Entre les deux guerres, il a été un temps (1919 et 1920) attaché à le personne du président de la république Raymond Poincaré. Il est nommé général de division en 1939 et se bat encore en 1939-1940. Après la capitulation, il s’engage dans la Résistance – Mouvement Libération Nord – sous le pseudonyme de  » Shuster « et prend le commandement militaire de sa région (Cher, Indre-et-Loire, Loire et Cher, Loiret, Yonne). Deux de ses fils s’engagent à ses côtés. Ils sont tous trois arrêtés le 28 septembre 1943. André Challe et son fils Hubert sont envoyés à Buchenwald, le 19 janvier 1944. Ils sont libérés le 11 avril 1945. André et Hubert Challe arrivent à Paris le 18 du même mois. Mais Hubert meurt le jour même de son retour. André Challe meurt à Bourges le 28 Septembre 1957.

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Charles DE GAULLE commémore les anciens combattants.”