CELINE – « Je voudrais bien être sorti de prison pour pouvoir enfin retravailler à mes romans. »

CELINE – « Je voudrais bien être sorti de prison pour pouvoir enfin retravailler à mes romans. »

4 500€

Lettre autographe signée à son avocat Thorvald Mikkelsen et à sa femme Lucette.

 Céline espère sa libération et s’inquiète de la santé de Lucette. Il anticipe également la réédition du Voyage au bout de la Nuit.

« Je voudrais bien être sorti de prison pour pouvoir enfin me soigner et retravailler à mes romans. »

 

Description

Louis-Ferdinand CELINE (1894.1961)

Lettre autographe signée à son avocat Thorvald Mikkelsen et à sa femme Lucette.

Deux pages in-4° au crayon. Sur papier de la prison Københavns Foengsler.

Lundi 25 juin 1946. Lettre inédite à la correspondance de la Pléiade.

« Je voudrais bien être sorti de prison pour pouvoir enfin me soigner et retravailler à mes romans. »

Superbe lettre de prison de Céline espérant sa libération et s’inquiétant de la santé de Lucette. Il anticipe également la réédition du Voyage au bout de la Nuit.

« Mon cher Maître et ami, Je pense que la note a été remise au gouvernement français et que la réponse de la justice française parviendra ici avant 1 mois. Alors le gouvernement danois je l’espère prendra une décision enfin à mon égard. Je sais quelle ingéniosité, quel talent vous dépensez de tous côtés pour ma défense. Mais je voudrais bien être sorti de prison pour pouvoir enfin me soigner et retravailler à mes romans. Je suis en retard à présent sur ma propre vie, à l’horloge du Destin que nous portons tous au fond de nous-même. Je voudrais que ma femme mange et ne maigrisse pas de chagrin comme elle le fait. De la voir ainsi maigrir me donne un terrible souci. De grâce Maître, grondez-la ! qu’elle mange. Elle a trop de cœur et son cœur la brûle en ce moment (…) Je suis toujours à l’hôpital. Perclu, tordu, croulant et reconnaissant de tant de gentillesse et de dévouement dépensés à un misérable bénéfice. Bien affectueusement. Destouches.

Mon petit chéri, je suis épouvanté par ton état de maigreur. De grâce, mange de la viande rouge et bois ton milk ! Dors aussi – et travaille. Il ne sert à rien que je me cramponne si tu crèves de ton côté. Bébert est superbe. Si seulement je pouvais te voir deux fois par semaine. Une semaine entière c’est trop long. Mais les malheureux qui sont là ont une visite tous les 3 mois ! alors ?? Il est vrai que la plupart sont jeunes, mais il en est de 78 ans. L’Italie a voté une amnistie générale ? Pas la France. MAX VOX est le nom du remplaçant de Denoël. Il a été nommé là par la Résistance (séquestre) de son véritable nom – Monod – d’une famille protestante très riche et très connue, de chirurgiens, bibliophiles, etc. Je ne le connais pas, mais Marie – écris lui – devrait le faire pressentir par Barjavel pour lui demander quelles sont ses intentions. Quant à mes livres : Voyage est le fonds même de la Maison ? s’il me repousse absolument – parfait ! je me fais éditer en Suisse ou en Suède – en français et je fais passer mes livres sous le manteau en France à très haut prix – comme au temps de Descartes, exilé lui aussi en Suède fuyant les prisons françaises. Ce Monod Max Vox a certainement de très puissantes relations. Il aurait intérêt évidemment à me dédouaner pour renflouer la maison qui ne peut guère exister sans mes livres. Cette démarche est très importante mais il ne faut pas que Marie risque rien – Barjavel l’éclairera sur la bonne conduite. N’oublie pas ceci et mange bien ma chérie. Je prends tous les courages lorsque je te vois dansante et en bonne santé ; autrement je meurs. »

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “CELINE – « Je voudrais bien être sorti de prison pour pouvoir enfin retravailler à mes romans. »”