Camille CLAUDEL (1864.1943)

Carte de visite autographe à Gustave Geffroy.

Deux pages in-32°. Slnd.

Sur une carte gravée à son nom Mlle Camille Claudel.

Document inédit à la Correspondance C. Claudel publiée par Reine Marie Paris.

 

Émouvante carte de Camille, seule, fragile, et en quête de protection.

« Mlle Camille Claudel très reconnaissante de voir que M. Geffroy ne l’oublie pas et lui conserve sa protection dont elle a tant besoin. »

 

 

Gustave Geffroy (1855.1926), journaliste et critique d’art, proche de Rodin, comprit d’emblée le potentiel artistique de Camille Claudel et défendit ardemment son œuvre. Ne cessant de promouvoir dans ses articles la « belle œuvre savante » de Camille Claudel, Geffroy prit, en 1888, fait et cause pour Çacountala exposée au Salon des artistes français, et fut un immense défenseur de l’œuvre lors de la polémique engagée autour de ce groupe, à Châteauroux en 1895. En véritable protecteur, doué d’une fidèle bienveillance, c’est ce même Geffroy qui après avoir aidé Camille à vendre son buste de Rodin, lui présente Eugène Blot qui exposera onze de ses œuvres dans sa galerie.

Par les profonds troubles que connut Camille Claudel à partir de 1905, nous savons à quel point l’appui d’un critique-ami aussi influent que Gustave Geffroy fut indispensable.

Formulaire de contact

Nouveautés