Annie PLAYDEN – Photographie originale ayant appartenu à Guillaume APOLLINAIRE.

Annie PLAYDEN – Photographie originale ayant appartenu à Guillaume APOLLINAIRE.

2 500€

Portrait photographique original.

Rare tirage photographique sur carte postale, du premier amour d’Apollinaire.

Très rare cliché, ayant appartenu à Apollinaire.

Description

(Guillaume APOLLINAIRE) Annie PLAYDEN (1880.1967)

Portrait photographique original.

Rare tirage photographique sur carte postale, du premier amour d’Apollinaire.

Format : 7 x 9 cm.

Très rare cliché, ayant appartenu à Apollinaire, de son premier grand amour.

Mi-1901, la mère de son ami René Nicosia, professeur de piano, présenta Guillaume Apollinaire à Madame de Milhau, dont la fille Gabrielle était son élève. Celle-ci veut donner à sa fille unique un précepteur français. Guillaume est engagé. Il la suit en Allemagne peut-être aussi déjà dans la perspective de vivre plus près d’une jeune anglaise, Annie Playden, comme lui au service de la famille.

Il est amoureux de la gouvernante anglaise qui, de son côté ne semble pas insensible à ses attentions. Une idylle s’ébauche. En 1902, Annie, effrayée par ses mouvements de violence et de jalousie, vraisemblablement aussi mise en garde par Mme de Milhau, s’écarte de lui, élude ses propositions de mariage, et, en vient à le fuir.

En novembre 1903, il se rend à Londres, pour tenter de reprendre contact avec Annie, rentrée en Angleterre. Il y retourne en mai 1904, mais s’y heurte au refus de la jeune femme. Peu de temps après, celle-ci quitte l’Angleterre et s’installe aux États-Unis. Elle y fut retrouvée cinquante ans plus tard par des spécialistes du poète. Elle n’avait aucune connaissance du destin de son soupirant, qu’elle ne connaissait que sous le nom de Kostrowitzky.

Apollinaire vécut avec Annie Playden son premier grand amour, une expérience sentimentale qui le marquera de nombreuses années, et lui inspirera les poèmes Annie, La Chanson du mal-aimé, et L’Émigrant de Landor Road.

Provenance : Ancienne collection personnelle de Guillaume Apollinaire.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Annie PLAYDEN – Photographie originale ayant appartenu à Guillaume APOLLINAIRE.”