André MALRAUX – Lettre signée sur l’Algérie.

André MALRAUX – Lettre signée sur l’Algérie.

Vendu

Lettre signée à son avocate Maitre Madeleine Lafue-Veron

Une page in-4°. Verrières le Buisson. 30 mai 1972.

« Je ferais un article, et Alger en ferait des cocottes »

Rupture de stock

Description

André MALRAUX (1901-1976)

Lettre signée à son avocate Maitre Madeleine Lafue-Veron

Une page in-4°. Verrières le Buisson. 30 mai 1972.

« Je ferais un article, et Alger en ferait des cocottes »

 

« Maître, Votre lettre n’accumule pas le moins du monde les détails : elle est, au contraire, très sérieuse juridiquement, ce qui est rare, croyez-moi. Quant à votre conclusion, non : j’ai écrit, au temps du Bangladesh, pourquoi je ne croyais pas au journalisme. Je ferais un article, et Alger en ferait des cocottes. Ce que nous pouvons obtenir – pour commencer – c’est une intervention de notre ambassadeur au nom du Garde des Sceaux, si nos relations ne sont pas exagérément mauvaises. Ensuite, soutenir cette intervention par une action de presse ou de télévision peut-être utile. Commençons par savoir où nous en sommes. Car je ne vous apprends pas qu’une intervention d’origine française peut aussi être assez dangereuse : on meurt très bien en prison. Il me semble qu’il faudrait partir de sa femme, qui peut donner à notre action une noblesse et un caractère historique (je veux dire « dépassant la politique ») dont la nature ne vous échappe évidemment pas. Donc pour commencer, j’essaie (je dis : j’essaie, car on nous mentira beaucoup) de savoir ce que je puis savoir. Je vous le transmets puis nous ferons ce que nous pourrons, avec le sentiment que nous pouvons réussir, ou en nous souvenant de la phrase du Taciturne. Encore bonne chance Maître, et veuillez, Madame, agréer mes hommages, André Malraux »

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “André MALRAUX – Lettre signée sur l’Algérie.”