LHOTE André – Son exposition de peinture.

LHOTE André – Son exposition de peinture.

550€

Lettre autographe signée au galeriste Marcel Guiot.

 « Tant que je ne serai pas entré dans les circuits des grands marchands internationaux, les grandes toiles me resteront sur les bras. »

Description

André LHOTE (1885.1962)

Lettre autographe signée au galeriste Marcel Guiot.

Deux pages in-8°. Mirmande. 5  août 1951.

Belle lettre de Lhote préparant une exposition à la Galerie Marcel Guiot.

« Cher ami, je pense que vous avez quitté Paris et que vous êtes déjà à Bandol, où j’espère tout de même vous montrer (sinon vous remettre tout le lot) les aquarelles et gouaches du « Voyage en Egypte ». Ce peut être le titre. En effet, j’ai la manie de retoucher sans cesse, ou de recommencer pour obtenir plus de fraicheur. Il me faudra également des gouaches pour les huiles qu’il faut ajouter (en petite quantité et de petit format). En effet, tant que je ne serai pas entré dans les circuits des grands marchands internationaux, les grandes toiles (sauf exceptions) me resteront sur les bras (…) Ma femme prétend que le 18 toutes les bourses seront vidées par le terme, et que bien des gens ne seront pas rentrés. Mais puisqu’il n’y a pas moyen de faire autrement. Donc, vous aurez le 10 septembre toutes les gouaches et les cadres disponibles. Mais il y aura beaucoup de cadres à faire faire de toutes pièces pour les grandes et petites gouaches. Je serai à Gordes (Vaucluse) à partir du 7 et jusqu’au 16 août (…) je suis à la tête de 40 aquarelles moyennes – 38 x 28 environ, de 5 grandes (le double) 58 x 38 et d’une dizaine de petits formats 28 x 18 à peu près. Il y aura environ 6 toiles de 8f ou 10f. »

A l’issue de la seconde guerre mondiale, André Lhote enseigna la peinture en Belgique, en Angleterre, en Italie et en Egypte, pays qu’il découvrit en 1950. Dès l’année suivante, il publia un ouvrage sur « les chefs d’œuvre de la peinture Egyptienne » (Arts du monde. Hachette. 1951)