André GIDE déprimé et en panne d’inspiration littéraire.

André GIDE déprimé et en panne d’inspiration littéraire.

450€

Lettre autographe signée à l’écrivain Louis-Raymond Lefèvre.

Une page ½ in-8°. 18 novembre 1932.

«  Je peux en rire, mais la joie, depuis le printemps, désertait mon cœur. D’où mon silence. Depuis ces pages de journal que vous avez pu lire, je n’ai rien écrit. Depuis ces pages de journal que vous avez pu lire, je n’ai rien écrit…. »

Description

André GIDE (1869.1951).

Lettre autographe signée à l’écrivain Louis-Raymond Lefèvre.

Une page ½ in-8°. 18 novembre 1932.

« Mon cher Lefèvre, Oui, voici bien longtemps… Ce n’est pas seulement pour vous que j’ai gardé le silence. J’ai passé un fort mauvais été ; je me cachais comme fait un chien malade. A présent que (mais depuis quelques jours seulement) je vais mieux, je peux en rire, mais la joie, depuis le printemps, désertait mon cœur. D’où mon silence. Depuis ces pages de journal que vous avez pu lire, je n’ai rien écrit. Votre bonne lettre me fait sentir le plaisir que j’aurais de vous revoir. Mais il faut remettre cela par delà mon voyage en Allemagne. Je quitte Paris dans deux jours et retourne à Berlin où j’étais au début du mois. Mais je ne resterai pas là bas si longtemps que je ne puisse vous dire : à bientôt, j’espère. »

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “André GIDE déprimé et en panne d’inspiration littéraire.”