André BRETON – Passionnante lettre sur les surréalistes, Dali, Eluard, Aragon, Buñuel, Ernst …

André BRETON – Passionnante lettre sur les surréalistes, Dali, Eluard, Aragon, Buñuel, Ernst …

3 500€

Lettre autographe signée à René Gaffé.

Passionnante lettre de Breton relative à l’actualité surréaliste et évoquant successivement Buñuel, Nadja, Unik, Char, Aragon, Éluard, Ernst, Crevel et Dali.

Description

André BRETON (1896.1966). 

 

Lettre autographe signée à René Gaffé.

Trois pages in-8°.  Enveloppe autographe. Paris. 20 octobre 1931.

 

Passionnante lettre de Breton informant le collectionneur Belge de l’actualité surréaliste et évoquant successivement Buñuel, Nadja, Unik, Char, Aragon, Éluard, Ernst, Crevel et Dali.

 

« Cher Monsieur Gaffé, J’avais appris par M. Bonet votre passage à Paris et je pensais bien qu’entre vous et moi avait dû se mettre quelque nuage de parfum et aucun autre. Je n’ai pas reçu de M. Cordier la lettre dont vous me parlez. 

 

En ce qui concerne la présentation de l’Âge d’or à Bruxelles, j’en ai parlé hier à Buñuel qui n’a entendu parler de rien. Il serait tout disposé à s’entendre avec vous ou, à défaut, avec les organisateurs. Le mieux serait que vous lui écriviez ou qu’on lui écrive directement à cette adresse : Luis Buñuel 39 rue Pascal. Comme il part dans cinq ou six jours pour une tournée de conférences en Espagne, peut-être conviendrait-il, toutefois, de se hâter.

 

J’ai beaucoup admiré la reliure de Nadja, sont interprétation très attentive, très poussée, son aspect réel de jamais vu. Elle m’a fait grand plaisir. Nous allons publier pour le 15 novembre le troisième numéro de la revue. Il est temps (quoique les difficultés entre nous ne soient pas parfaitement aplanies : précisément ce sera peut-être le moyen de les aplanir). Viennent de paraître ou sont sur le point de paraître, vous le savez sans doute déjà :

Le Théâtre des Nuits blanches, de Pierre Unik,

L’Action de la Justice est éteinte, de René Char,

Persécuté-persécuteur, d’Aragon.

 

Pour ma part j’achève d’écrire un ouvrage assez long (deux à trois cents pages) dont le titre n’est pas encore arrêté, qui se situera, comme ton, entre le Manifeste du Surréalisme et Nadja. Deux parties sur trois en sont complètement terminées. 

 

Éluard fera paraitre prochainement un recueil de poèmes sous le titre : La Vie immédiate.

 

J’ai vu hier pour la première fois, entre les mains de Max Ernst, un livre absolument ravissant qu’il a très brillamment illustré et qui est, sous un cartonnage en couleurs du goût le plus parfait, la traduction anglaise du premier chapitre de « Babylone » de René Crevel. Je suis sûr que ce livre vous plairait.

 

Dali est toujours en Espagne, assez gravement malade (on parle de goitre exophtalmique). Il a écrit un très long et très extraordinaire poème et, à en juger par les reproductions, fait de très beaux tableaux.

 

Aragon met la dernière main à l’exposition anti-impérialiste qui se tient dans les locaux de la maison des syndicats et comporte, entre autres choses, une très belle exposition de fétiches.

 

Viennent enfin de paraitre les deux revues russes : « Littérature de la Révolution mondiale » contenant l’une, le long poème d’Aragon : le Front rouge, que je n’aime pas, l’autre les résolutions du congrès international de littérature de Kharkov. Vous les trouveriez sans doute à la librairie communiste de Bruxelles. Elles valent la peine d’être conservées. D’autre part, je me propose de les commenter sans faiblesse dans le numéro 3. »

 

 

Journaliste, homme d’affaires, auteur d’écrits sur l’art, René Gaffé (1887-1968) fut lié avec les plus importants personnages avant-gardistes de son époque. Collectionneur, familier du monde de l’art dès les années 1920, il fut initié aux arts d’Afrique et d’Océanie par Paul Éluard et André Breton, dont il fut le mécène et qui eurent une influence importante sur l’évolution de sa collection.

 

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “André BRETON – Passionnante lettre sur les surréalistes, Dali, Eluard, Aragon, Buñuel, Ernst …”