MARTIN DU GARD – Lettre autographe signée sur le monde littéraire.

MARTIN DU GARD – Lettre autographe signée sur le monde littéraire.

Vendu

Lettre autographe signée à Jacques Debû-Bridel.

A propos de Gide, Suarès, Madame de Noailles et Maurras

Rupture de stock

Description

Maurice MARTIN DU GARD (1896.1970)

Lettre autographe signée à Jacques Debû-Bridel.

Deux pages in-4° sur papier à son en-tête.

Paris. 7 décembre 1936. Enveloppe autographe.

« Quelle surprise et quel plaisir, cher monsieur ! Votre article sur Caractères et confidences m’enchante et je vous dis aussitôt ma gratitude. Je vois à travers les lignes et même en vous lisant que nous avons en commun bien de façons de comprendre et d’aimer la vie. Je m’en réjouis. Pour Madame de Noailles, par exemple, nous paraissons peu d’accord. Et pourtant ! Je la traite là de « Déesse ». Et puis, j’ai eu d’autres occasions d’en parler avec plus de mesure et plus d’abondance (notamment dans Harmonies critiques qui viennent justement de paraître).  Suarès ? Un être bien dur. Et dire qu’il appela Gide : le Goethe des mouches ! Mes hargnes à l’endroit de Maurras ? Est-ce bien de la hargne ? Je ne le vénère pas autant qu’il faudrait peut-être, mais de la hargne ? Le mot est noir, affreux. Je n’ai pas de férocité, vous le dites. D’ailleurs, dans la vie, il faut être gentil avec ceux qui le sont ; méchant avec les méchants, mais ceci est une parenthèse. Pas inutile cependant ici, puisqu’elle m’amène naturellement à écrire que vous êtes le confrère le plus charmant et que je vous en ai la plus cordiale reconnaissance. Maintenant que je vous l’ai dit, laissez moi ajouter que dans votre feuilleton, je n’ai pas lu que ce qui me concernait ; j’ai tout lu, et vraiment, d’une façon toute désintéressée, vous me permettrez bien de vous exprimer tous mes compliments pour cette critique qui sait embrasser tant de choses, dégager à la perfection l’essentiel et n’est jamais ennuyeuse… »

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “MARTIN DU GARD – Lettre autographe signée sur le monde littéraire.”